New York - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Architecture et monuments de New York (USA)

Carnet Photographique - Etats Unis

9/07/16

Naissance de New York

Fondée à la pointe sud de l’île de Manhattan, la ville s’est développée au xixe siècle vers le nord au-delà de la Harlem River (Bronx) et sur les îles voisines de Long Island (Queens et Brooklyn) et de Staten Island, englobant les villes et villages qui s’y étaient développés à partir du début du xviie siècle. La croissance de l’agglomération s’est également prolongée au nord par Mount Vermont, Yonkers, New Rochelle et à l’ouest, sur la rive droite de l’Hudson, par plusieurs grandes villes du New Jersey (Jersey City, Bayonne, Newark, Elisabeth).

Les différents quartiers de New York

Le quartier de Harlem. Source Encarta
Le quartier de Harlem

En 1811, la ville a adopté le principe du plan en damier pour son urbanisme, et les quartiers situés au nord de la 14e Rue, avec leurs avenues (nord-sud) et leurs rues (est-ouest) rectilignes, coupées en diagonale par Broadway, offrent un fort contraste avec ceux, plus anciens, du Lower Manhattan, qui ont conservé leur implantation irrégulière. La création d’espaces verts remonte aux années 1850-1870, avec le jardin qui prit plus tard le nom de Central Park lorsqu’il fut englobé au sein de la cité. Dessiné par les architectes paysagistes Frederic Law Olmsted et Calvert Vaux, il s’étend sur 340 hectares, de la 59e à la 110e Rue.

New York au 19ème et début du 20ème siècle

Le xixe siècle se caractérisa également par la concentration de types de population dans certains quartiers comme Chinatown, où les immigrants chinois s’installèrent à partir des années 1850, Little Italy, qui a accueilli toutes les vagues d’immigration italienne, et Harlem, ancien quartier noir, qui attira un temps de nombreux Hispaniques. Ce phénomène de quartiers habités par des communautés bien définies, dont certaines remontent à l’époque coloniale, est une constante de l’agglomération new-yorkaise. Enfin, les premiers gratte-ciel furent érigés au début du xxe siècle dans un vaste mouvement de construction massive. La partie la plus célèbre de New York est l’île de Manhattan, avec ses hauts gratte-ciel et sa mosaïque de quartiers.

Composition de la ville de New York

Au sud, le Central Business District comprend le quartier financier de Wall Street, aux rues étroites bordées d’immenses gratte-ciel, qui abrite le siège des principales institutions bancaires et financières du pays, et le centre du commerce national et international, qui occupe un vaste ensemble d’immeubles de bureaux reliés entre eux par des passerelles de verres, longtemps situé au pied des immenses tours jumelles du World Trade Center, sur les berges de l’Hudson. Le Lower Manhattan comprend également le quartier délabré du Lower East Side, les quartiers « ethniques » de Chinatown et de Little Italy, les quartiers intellectuels et artistiques de Greenwich Village et de SoHo, où d’anciens bâtiments industriels ont été convertis en appartements et en galeries d’art, et enfin le vaste ensemble résidentiel de Battery Park City, édifié dans les années 1980.

Le Centre de Manhattan

Le centre de Manhattan se caractérise par ses grandes avenues (Park Avenue, la Cinquième Avenue et ses magasins de luxe, la Sixième Avenue et ses hauts immeubles de bureaux, Broadway et ses théâtres). De part et d’autre de Central Park, l’Upper East Side et l’Upper West Side sont des quartiers résidentiels élégants. Au nord de la 125e Rue, Harlem est un quartier en constante mutation qui, après la prospérité des années 1920 (épanouissement du jazz, important mouvement artistique et culturel noir-américain), s’est progressivement transformé en ghetto noir, puis porto-ricain, aujourd’hui en cours de réhabilitation à la faveur de la spéculation immobilière. © "New York" source et Encarta.