Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Présentation de Salzbourg - Le festival de Salzbourg

Autriche - Le voyage pour le plaisir

16/07/16

La ville de Salzbourg

Salzbourg (ville), en allemand Salzburg, ville de l'ouest de l'Autriche, capitale de la province du même nom, sur la Salzach.

Le festival de Salzbourg

L'art à Salzbourg. Photos E. Buchot
L'art à Salzbourg

La culture Salzbourg

Salzbourg, qui a vu naître Mozart, accueille le Festival de Salzbourg dont la réputation n'est plus à faire. La ville accueille l'université de Salzbourg (1622) et l'université de Musique et d'Art dramatique à Salzbourg (1914).

Les festival de Salzbourg

Salzbourg, Festival de (Salzburger Festspiele), prestigieuse manifestation d'art lyrique se tenant chaque année à Pâques puis de la fin juillet à la fin août, à Salzbourg, ville natale de Wolfgang Amadeus Mozart.

Histoire du festival

En 1877, la Mozart-Stiftung organise un festival musical, puis l’ idée d’une manifestation thématique, alors centrée sur Mozart, est reprise en 1879, 1887 (centenaire de Don Giovanni), sous la direction de Hans Richter, en 1891, pour le centenaire de la mort de Mozart, sous la direction de Jahn, puis en 1901 (Joseph Hellmesberger junior), 1904 (Felix Mottl), 1906 (Richard Strauss et Gustav Mahler) et 1910 (Arthur Nikisch, Franz Schalk et Felix Weingartner). Naît alors le projet d'un festival annuel et régulier, ajourné en raison de la Première Guerre mondiale. En 1917, Friedrich Gehmacher et Heinrich Damisch créent une association à Vienne dont l'antenne salzbourgeoise est chargée d'organiser un festival annuel d'opéra autour de Mozart.

La culture en Autriche. Photo E. Buchot
La culture en Autriche

La première édition a lieu en 1920 sous la direction de Max Reinhardt, assisté de Richard Strauss, Hugo von Hofmannsthal, Franz Schalk et Alfred Roller : « La foi en l'Europe est le ciment de nos existences.

Nous croyons en la paix par l'esprit. Nous ferons que Salzbourg honore l'héritage classique du monde », déclare Max Reinhardt. On donne alors la pièce Jedermann d'Hugo von Hofmannsthal sur le parvis de la cathédrale (le 22 août 1920), tradition qui s'est perpétuée depuis, alors que le festival se consacre en priorité à l'art lyrique.

Les oeuvres musicales jouées au festival de Salzbourg

Dès les premières éditions, des chefs remarquables (Arturo Toscanini, Bruno Walter, Clemens Krauss, Wilhelm Furtwängler, Hans Knappertsbusch) et de grands interprètes (Lotte Lehmann, Élisabeth Schumann, Richard Tauber) attirent un public nombreux et fortuné, faisant de cette manifestation l'un des hauts lieux de l'art lyrique en Europe. La Seconde Guerre mondiale atteint à peine cette institution qui s'ouvre dès 1947 à la création avec, entre autres, Die Liebe der Danae (Richard Strauss, posthume, 1952), Die Bassariden (Hans Werner Henze, 1966), Un re in ascolto (Luciano Berio, 1984) et aussi à la reprise d'opéras ou oratorios dramatiques oubliés, tel la Rappresentatione di Anima e di Corpo (Emilio de’ Cavalieri, 1968). À partir de 1956 et pour près de trente ans, le très médiatique chef d'orchestre Herbert von Karajan prend les rênes du festival et concourt à sa réputation mondiale : il inaugure en 1960 le Grosses Festspielhaus (en opposition au Kleines Festspielhaus), dont la vaste scène permet les grandes productions qui caractérisent son esthétique (le Chevalier à la rose, 1960 ; Boris Godounov, 1965 ; ou encore la Tétralogie, 1967-1970). En 1967, il adjoint aux manifestations estivales une autre série de représentations, le Festival de Pâques. Dès sa nomination en 1992, l’ancien directeur du théâtre de la Monnaie à Bruxelles, Gérard Mortier, entreprend des réformes visant à mettre en valeur la création contemporaine (musique et mise en scène) et le répertoire du XXe siècle. Après être revenu sur sa décision de démissionner du festival en septembre 2000 (à la suite de l’entrée de l’extrême droite dans le gouvernement autrichien), il remplit ses fonctions jusqu’à la fin de son contrat (septembre 2001).

Economie de Salzbourg

Son activité industrielle repose sur le tourisme, la brasserie et les fabrications de produits métallurgiques, chimiques et textiles. À Salzbourg, la Salzach serpente entre deux grandes masses rocheuses, dont l'une, la Mönchsberg supporte un fort du XIe siècle (523 m de haut). Comptoir commercial romain appelé « Juvavum », Salzbourg est un archevêché depuis environ l'an 800. Elle a conservé de son passé une cathédrale du XVIIe siècle, de style Renaissance italienne. La ville fit partie de l'Autriche en 1814.

Bon voyage. © "Salzbourg" et Encarta

Plus d'infos sur l'Autriche

Carte de l'Autriche
Economie de l'Autriche
La ville de Salzbourg
Statue de Vienne

Carte de l'Autriche. Vous trouverez de nombreuses infos sur la géographie de l'Autriche, son relief et ses frontières .

Economie de l'Autriche. Infos sur les activités économiques de l'Autriche et de ses grandes villes.

Photos de Salzbourg. Visite du centre historique de Salzbourg : les vieilles, rues, les églises baroques et le jardin Mirabel.

Photos de Vienne. Visite de la superbe ville de Vienne. Une capitale monumentale.