Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Organisation des pouvoirs en Grèce

Grèce - Carnet Photographique

13/08/16

Les pouvoirs en Grèce

Le retour à la démocratie qui suivit, en 1974, la « dictature des colonels », et l’instauration de la République — après le référendum du 8 décembre 1974 — ont été entérinés par la Constitution du 11 juin 1975.

Les pouvoirs exécutif et législtaif en Grèce

Les evzones devant le parlement grec. Photo E. Buchot
Les evzones devant le parlement grec

Le pouvoir exécutif appartient au président de la République, le chef de l’État, élu pour cinq ans par le Parlement, mais surtout au Premier ministre, qui est élu par un quorum représentatif des partis dominants au Parlement et qui forme le gouvernement. Le pouvoir législatif relève du Parlement, Chambre unique composée de 300 membres : 288 députés élus pour quatre ans au suffrage universel et 12 députés dits de l’État, désignés par les partis ; le vote est obligatoire, sous peine d’amende et de retrait de passeport.

Les partis politiques en Grèce

Deux grands partis dominent la vie politique contemporaine en Grèce : la Nouvelle Démocratie (ND), créée par Constantin Caramanlis, parti de la droite libérale, au pouvoir de 1974 à 1981, puis à partir de 2004 ; le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), longtemps dominé par la figure d’Andréas Papandréou, au pouvoir de 1981 à 1989 et de 1993 à 2004. Autrefois puissant, le Parti communiste de Grèce (KKE), victime de la bipolarisation du système politique et de la fin du communisme dans les pays de l’Est, ne joue plus aujourd’hui qu’un rôle marginal. Ce phénomène s'est encore accru lors des élections de 2012. En revanche, nous avons pu observer l'arrivée de nouveaux partis sur la scène politique, notamment aux extrêmes. Bon voyage en Grèce © "Grèce" Photos Emmanuel Buchot et textes : Encarta, Wikipedia.