Angleterre - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Organisation des pouvoirs au Royaume Uni - le pouvoir exécutif

Angleterre - Le voyage pour le plaisir

24/08/16

Le gouvernement de la reine

Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement de Sa Majesté, c’est-à-dire le cabinet, qui comprend les ministres, dirigés par un Premier ministre, et dépend du soutien de la majorité des membres de la Chambre des communes. En conséquence, le gouvernement est formé normalement par des membres du parti majoritaire à la Chambre des communes et le chef de ce parti devient Premier ministre.

Le premier ministre britannique et le cabinet privé

Le Premier ministre, qui est nommé par le roi, choisit les ministres de son gouvernement parmi les parlementaires de la Chambre des communes, mais aussi parmi les membres de la Chambre des lords, la Chambre haute du Parlement. Depuis le début du xxe siècle, le Premier ministre est toujours un membre de la Chambre des communes ; par tradition, il est aussi premier lord du Trésor et ministre de la Fonction publique. Le Premier ministre recommande au roi (ou à la reine) les personnes qui doivent faire partie du haut clergé de l’Église anglicane, les juges, les membres du Conseil privé et le gouverneur de la tour de Londres.

Fontaine anglaise à Londres. Photo. E. Buchot
Fontaine anglaise à Londres

Le cabinet est le tenant de l’autorité suprême gouvernementale, il décide et met en place les politiques et l’action des différents ministères ; il comprend généralement 15 à 20 membres choisis par le Premier ministre avec l’accord du souverain : les ministres, les ministres sans portefeuille, qui ont des postes traditionnels (comme le lord président du Conseil, le lord du Sceau privé), et parfois des secrétaires d’État. Les politiques du cabinet sont collectives et s’exercent sous la responsabilité ministérielle. La responsabilité collective signifie que le cabinet agit à l’unanimité. La responsabilité ministérielle signifie que chaque ministre est responsable de l’action de son ministère et doit répondre de ses activités devant le Parlement.

Le conseil privé

Avant le développement du cabinet au xviiie siècle, le Conseil privé était le principal détenteur du pouvoir exécutif. Ses fonctions sont désormais assumées par le cabinet. De nos jours, il est surtout chargé de conseiller le monarque sur l’approbation des ordonnances royales délibérées en Conseil privé. Elles sont de deux sortes : celles qui ressortissent à la prérogative royale (la ratification des traités ou l’octroi de chartes royales) et celles qui relèvent de l’autorité législative. Les membres du Conseil sont nommés à vie ; on y trouve tous les ministres du cabinet en poste, tous les ministres des cabinets antérieurs encore en vie, les archevêques de Canterbury et de York, le Speaker (président) de la Chambre des communes et des personnalités de haut rang de Grande-Bretagne et d’autres États du Commonwealth.

Le Conseil privé compte actuellement environ 400 membres ; il se forme en comités dont certains ont un rôle majeur, notamment ceux qui ont trait à la législation des dépendances de la Couronne, des îles Anglo-Normandes et de l’île de Man. Le comité juridique est l’un des plus importants : il sert de cour d’appel supérieure pour les territoires sous dépendance britannique. © "Angleterre" Photos . Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.