Carnet Photographique technique photographique France

La population active française

Carnet photographique : France
30/09/15
Présentation de la population

En 2005, la France comptait 26,89 millions d’actifs (dont 46,7 p. 100 de femmes), ce chiffre incluant les personnes en recherche d’emploi. La hausse du chômage caractéristique des années 1990 s’explique par le ralentissement de l’activité économique, qui a engendré un déséquilibre croissant et persistant du marché du travail. Alors que la population active augmente régulièrement, l’emploi stagne. Entre 1973 (date du premier choc pétrolier) et 1985, le nombre de chômeurs est passé de 700 000 à plus de 2 millions de personnes. Le taux de chômage s’établit à 8,6 p. 100 de la population active fin 2006. Les « catégories » les plus touchées par le chômage sont les femmes (notamment les jeunes et les moins qualifiées), les jeunes (le taux de chômage des moins de 25 ans était de 21,6 p. 100 en 2006). Outre ces disparités, le chômage, de massif, est devenu « permanent » en ce sens que le chômage de longue durée touche un nombre de plus en plus important de personnes, tant et si bien que le marché du travail tend à devenir de plus en plus un marché d’exclusion.

LEs immigrés dans la population active

En 1999, les immigrés représentaient 8,1 p. 100 de la population active totale. Les neuf dixièmes d’entre eux occupent des emplois peu ou pas qualifiés. Ils sont le plus souvent ouvriers dans l’industrie (automobile) et les BTP (bâtiments et travaux publics) ou employés dans les services aux particuliers (restauration, sociétés d’entretien, etc.). Ils sont davantage touchés par la précarité de l’emploi et le chômage.

Les jeunes actifs

Les jeunes arrivent sur le marché du travail de plus en plus tard, en raison de l’allongement de la scolarité et des études supérieures et d’une augmentation croissante de la qualification.

Ainsi, les catégories professionnelles de type cadres, professions libérales ou professeurs ont vu leurs effectifs croître de 38 p. 100 entre 1982 et 2001. Les métiers les moins qualifiés se déplacent aujourd’hui de l’industrie vers les services (employés ou agents de services). © Ecrit par et Encarta