Rome - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Plan de Rome et paysage urbain de Rome

Voyage en Italie - Carnet Photographique

1/09/16

Rome - capitale de l'Italie

Première ville d’Italie par sa superficie (environ 1 300 km2), Rome couvre un territoire organisé de manière concentrique selon une extension rendue nécessaire à partir de 1871 par la croissance de la ville, devenue capitale. Le centre historique constitue le noyau de ce territoire ; il s’étend à l’intérieur du mur d’Aurélien, construit à la fin du iiie siècle apr. J.-C. autour des Sept Collines formant le site défensif sur lequel Rome s’est développée : le Capitole, le Quirinal, le Viminal, l’Esquilin, le Caelius, l’Aventin et le Palatin. Ce noyau historique, relativement petit, s’étend presque entièrement sur la rive gauche du Tibre ; sur la rive droite se trouvent le Janicule et le mont Vatican.

Le développement urbain de Rome

Le paysage urbain de Rome. Photos E. Buchot
Le paysage urbain de la ville de Rome

Le Capitole (ancien siège du gouvernement romain et aujourd’hui siège de la municipalité) marque le début de la zone archéologique, qui s’étend au sud et au sud-est et est traversée par la via dei Fori Imperiali (anciennement via dell’Impero), l’une des artères percées par Benito Mussolini. Les principaux aménagements urbains du centre historique datent du début du xixe siècle, pendant l’occupation napoléonienne, et de la période mussolinienne (1922-1943). Au nord du Capitole, la piazza Venezia, centre géographique de Rome dominé par l’imposant et controversé monument dédié à Victor Emmanuel II (1885-1911), voit converger les principales artères de la ville : à l’ouest, le corso Vittorio Emanuele s’enfonce dans la boucle du Tibre ; au nord, la via del Corso mène à la piazza del Popolo, au pied du Pincio ; au nord-est, la via Vittorio Veneto et, à l’est, la via Nazionale.

À partir de 1871, la ville se développe de manière anarchique. Par la suite, les aménagements mussoliniens créent de nouveaux quartiers d’affaires et résidentiels, en particulier l’Esposizione Universale di Roma (EUR). Baptisé ainsi dans la perspective de l’exposition universelle de 1942 — qui n’a pas eu lieu —, l’EUR est commencé en 1938 et achevé seulement en 1960. Autour de ces quartiers, des ensembles périphériques sont crées afin d’accueillir le flot des immigrants, formant une vaste banlieue. Un plan d’aménagement adopté en 1962 permet de mieux gérer la croissance de la métropole, avec notamment la construction d’une rocade raccordée aux autoroutes (1970).

Le réseau souterrain

Un réseau souterrain de métro dessert également la ville, mais son développement est entravé par la nécessité de préserver le sous-sol riche en vestiges archéologiques.

"Rome" © "Italie" . Sources utilisées Wikipedia et Encarta.