Le Portugal par Carnet Photographique


Histoire du Portugal Démocratie au portugal avec la constitution de 1976

Carnet photographique : Portugal
30/11/16

Mise en place de la Constitution de 1976

Le pays connaît un virage politique complet à partir de 1976. Une Constitution est approuvée le 21 février 1976, tandis qu’au mois de juin 1977 le général Antonio dos Santos Ramalho Eanes est élu à la présidence avec près de 60 p. 100 des voix. Il confie le pouvoir exécutif au socialiste Mario Soares. La réforme agraire, mise en place en 1974, est abandonnée et des centaines de milliers d’hectares restitués à leurs propriétaires. Premier ministre jusqu’en 1978, puis de 1983 à 1985, Soares est élu président de la République au suffrage universel en 1986. La droite modérée, dirigée par Anibal Cavaco Silva (Premier ministre depuis 1985), étant au pouvoir, le Portugal vit dix années de cohabitation, harmonieuse en règle générale.


Une politique socialiste pro-européenne

Soares soutient une politique de gestion libérale et technocratique, consacre l’intégration de son pays à l’Europe communautaire (1986) et, réélu en 1991, contribue largement à asseoir définitivement la démocratie portugaise.

En octobre 1995, les élections législatives donnent la victoire aux socialistes, et António Guterres accède à la tête du gouvernement. En janvier 1996, Jorge Sampaio, issu du Parti socialiste, est élu président de la République :

Guterres
Guterres

les socialistes peuvent enfin gouverner seuls. Un de leurs premiers gestes est de signer un pacte de « concertation sociale » avec le patronat et les syndicats, augmentant le salaire minimum et diminuant le temps de travail.

Réforme du système politique

Le gouvernement s’attelle à relever trois défis majeurs : la réforme du système politique (nécessitant une révision de la Constitution) ; la maîtrise du chômage, qui a pratiquement doublé depuis 1992, et touche en 1995 plus de 7 p. 100 de la population active ; et l’intégration à l’Union économique et monétaire (UEM). Sur ce dernier point, le Portugal, grâce à un plan d’austérité et à une forte reprise, réussit à satisfaire aux critères de convergence et à être retenu en mars 1998, parmi les onze pays européens devant adhérer à l’UEM. La priorité donnée à l’intégration européenne rencontre l’assentiment de la majorité de la population et, malgré une politique de rigueur et un taux de chômage toujours élevé, les socialistes remportent les élections municipales en décembre 1997.

Une politique de grands travaux

Le gouvernement entend poursuivre sa « politique de croissance et d’emploi dans la stabilité » et mettre en place une politique de « grands travaux » : métro de Porto, nouvel aéroport de Lisbonne. L’intégration du Portugal à l’UEM coïncide avec la tenue à Lisbonne de la dernière exposition universelle du millénaire, sur le thème « les océans, un patrimoine pour le futur ». "Portugal" © Ecrit par et Encarta



Photos des pays et villes visités