Angleterre - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Londres - monuments et espace urbain

Angleterre - Carnet Photographique

22/08/16

La ville de Londres

Visite de Londres. Photo E. Buchot
Visite de Londres

Comme toutes les vastes agglomérations, Londres offre des visages extrêmement diversifiés. Le cœur même de la ville, c'est la City, où travaillent quotidiennement environ 340 000 personnes. Les rues étroites, les bâtiments sombres ont été largement éventrés par les bombardements de la dernière guerre. Ils ont été, pour beaucoup d'entre eux, remplacés par des demi-gratte-ciel de verre et d'acier, des façades lumineuses et rapprochées, mais l'activité fondamentale ne s'est pas modifiée. Dans cet espace congestionné, une véritable marée humaine se précipite à 9 heures du matin et reflue à 5 heures de l'après-midi. Les banques, les assurances, les grandes sociétés de toute nature, nationales et internationales, y ont leur implantation. Dans certaines rues, on compte un siège bancaire par immeuble, et n'est-il pas significatif que la principale station de métro se nomme Bank ? Le soir, quelques salles de spectacles en animent les abords, mais, la nuit, la City est un véritable désert.

L'espace urbain de Londres - La City

Tout autour s'étendent des quartiers où se mêlent les activités urbaines (commerces, services, administrations) et les résidences, mais il faut distinguer le West End, avec ses maisons cossues, ses larges avenues, ses vastes parcs : c'est le Londres des ministères, du Parlement, du palais royal et de la célèbre abbaye de Westminster. L'East End, au contraire, est beaucoup plus populaire : les ateliers et les usines se multiplient. À travers ce comté de Londres, la Tamise passe, large déjà comme un bras de mer, en aval de la Tour de Londres, accompagnée vers l'ouest de gratte-ciel modernes, sièges de grandes sociétés ou d'administrations et, vers l'est, s'enfonçant résolument dans le paysage des docks et des entrepôts qui ont fait la fortune du port de Londres, mais qui ont été progressivement fermés entre 1960 et 1980. Le besoin de bureaux plus nombreux et modernes a suscité des modifications variées dans ce schéma classique.

Rue de Londres. Photo E. Buchot
Rue de Londres (Angleterre)

Pour la City même, le plan de 1986 a prévu une densification de l'occupation par accroissement des hauteurs autorisées ; dans le centre de Londres, les immeubles de bureaux se multiplient, accidentant la skyline horizontale traditionnelle, avec notamment les opérations de rénovations prévues autour des gares. Mais l'opération la plus spectaculaire est celle des docklands, lancée dès 1981 avec l'ambition de constituer une City bis, à l'emplacement des anciens docks. Le complexe immobilier géant de Canary Wharf, centré sur l'Isle of Dogs, en est le symbole : plus de 1 million de mètres carrés, déjà réalisés en 1992, attendent des occupants qui semblent peu pressés d'accourir. Le grand reproche, c'est le manque de liaison rapide avec le centre : l'aéroport urbain de London City et la promesse d'une ligne de métro directe sauveront-ils l'opération, réalisée par un consortium de capitaux internationaux ?

Les banlieux de Londres

Autour de ce complexe central, deux couronnes de banlieues successives se dessinent. La première, qui s'étend d'Ealing à East Ham, est densément occupée ; la plupart des résidences y ont été construites avant 1914 ; au-delà s'étend une seconde couronne où les résidences sont plus clairsemées et où des portions de nature, puis de campagne, apparaissent lorsqu'on s'éloigne de 20 kilomètres du cœur de la ville.

Dans ce tissu de banlieues indéfiniment répétées, de véritables centres urbains se distinguent par des quartiers où sont regroupés les administrations, les commerces, une circulation plus active, la présence de véritables noyaux secondaires. Ces villes sont importantes, puisqu'elles dépassent 100 000 habitants, et même, pour une vingtaine, 200 000 habitants ; les trois plus peuplées d'entre elles, Croydon (317 000 hab.), Barnet (301 400 hab.) et Bromley (298 000 hab.), feraient, en France, figure de grandes villes régionales. © Ecrit par Sources : Encarta, Wkipedia.