Angleterre - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Histoire de l'Angleterre - Invasions normandes et saxonnes

Angleterre - Carnet Photographique

4/09/16

Le déclin de l'Empire romain

Aux IIIe et IVe siècles, le déclin de l'Empire romain se trouve accéléré par les premières incursions des tribus germaniques. Les légions abandonnent définitivement l'île en 407. La voie est libre pour les envahisseurs anglo-saxons et scandinaves, dont les vagues se succèdent du Ve au Xe siècle, repoussant les Celtes jusqu'en Cornouailles et au pays de Galles.

Les invasions anglo-saxonnes

Bède le Vénérable.
Invasions en Angleterre

La légende du roi Arthur a conservé le souvenir de cette résistance acharnée des Bretons.Bien que d’origines diverses, les envahisseurs — Angles, Saxons, Frisons, Jutes et Francs — sont issus d'une même civilisation et, bientôt, s'identifient eux-mêmes comme des Angles ou des Saxons, ce qui leur vaut par la suite le nom d'Anglo-Saxons.Au VIIe siècle, on dénombre sept principaux royaumes germaniques : la Northumbrie, la Mercie, l'East Anglia, l'Essex, le Wessex, le Sussex et le Kent. Toute la société anglo-saxonne est alors subdivisée en clans puissants que régissent le droit coutumier et un système de compensation financière (wergeld) dans le cas d'un décès, d'une blessure ou d'un vol. Elle pratique ses propres religions polythéistes, n'entretient pas de langue écrite et a développé une économie mixte fondée sur l'agriculture, la chasse et l'élevage des animaux domestiques.

Les royaumes germaniques fusionnent à la suite de guerres. À partir du règne d'Ethelbert de Kent (560-616), un roi peut être reconnu comme « Bretwalda », ou roi de Bretagne. De manière générale, le titre revient, au VIIe siècle, aux rois de Northumbrie, au VIIIe siècle à ceux de Mercie et enfin, au IXe siècle, à Egbert de Wessex dit le Grand. Au cours du siècle suivant, l'Angleterre reste sous la domination de cette famille. 

Les invasions normandes

Cependant, dès la fin du VIIIe siècle, de nouvelles invasions ont débuté. Bientôt, les Danois s'installent dans l'est de l'Angleterre et créent un royaume, le Danelaw. Pendant les IXe et Xe siècles, la rivalité est permanente entre le royaume danois et la dynastie anglo-saxonne, jusqu'à ce qu'Édouard le Confesseur, après avoir restauré la prépondérance saxonne, noue des relations avec les ducs de Normandie.À la mort d'Édouard, en 1066, son cousin Guillaume le Bâtard, duc de Normandie, débarque en Angleterre pour faire valoir ses droits sur le trône. Il bat Harold, comte de Wessex, qui a été désigné comme successeur, à la bataille d'Hastings : Guillaume le Bâtard devient Guillaume le Conquérant. Il est couronné en l'abbaye de Westminster le jour de Noël. La domination normande est d'assez courte durée — de 1066 à 1154 - mais la configuration du pouvoir politique s’en trouve entièrement modifiée. Le roi, représenté dans chaque comté par des fonctionnaires, les sheriffs ; s'appuie aussi sur des barons qu'il a su s'attacher en leur concédant des fiefs : un mélange de féodalisme et de centralisme, en quelque sorte.© Ecrit par Sources : Encarta, Wkipedia.