Italie - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Géographie de l'Italie - Alpes et Plaine du Po

Italie - Carnet Photographique

10/10/15

Les frontières de l'Italie

L'Italie est bordée au nord par la Suisse et l’Autriche, à l’est par la Slovénie et la mer Adriatique, au sud par la mer Ionienne et la mer Méditerranée, à l’ouest par la mer Tyrrhénienne, la mer Ligurienne, la Méditerranée, et au nord-ouest par la France. La Sicile (25 710 km²), la Sardaigne (24 090 km²) et l’île d’Elbe (224 km2) en sont les principales îles. Deux petits États indépendants sont enclavés dans le territoire : la république de Saint-Marin, située à la limite de l’Émilie-Romagne et des Marches, et la cité du Vatican, sur la rive droite du Tibre, dans la capitale romaine.

Géographie de l'Italie : le relief italien

Les Alpes - Photo E. Buchot
Les Alpes

La superficie totale du pays est de 301 323 km². L’Italie a la forme caractéristique d’une botte qui s’avance au cœur de la Méditerranée, qu’elle divise en deux parties : un bassin oriental et un bassin occidental. Sa longueur maximale est de 1 360 km. Au nord, la largeur maximale est d’environ 600 km, tandis que, dans la péninsule, elle varie entre 140 km et 240 km. Les paysages y sont contrastés mais les reliefs prédominent. En effet, les plateaux et les collines occupent 41,7 p. 100 du territoire et les montagnes 35,2 p. 100, contre 23,1 p. 100 pour les plaines.es dernières sont, pour la plupart, petites et fragmentées comme les plaines bordières souvent inhospitalières.

Les Alpes

Au nord, et d’ouest en est, les Alpes soudent l’Italie au continent. Cette chaîne de formation récente (tertiaire) se présente comme une frontière naturelle en arc de cercle, de Vintimille, en Ligurie, jusqu’à Gorizia, en Frioul-Vénétie-Julienne. Elle possède les massifs les plus imposants d’Italie : le massif du Mont-Rose partagé avec la Suisse et qui comporte plusieurs sommets atteignant les 4 000 m d’altitude : le Viso (3 841 m), le Grand Paradis (4 061 m) et ses glaciers ; ainsi que le mont Blanc (en italien monte Bianco) commun avec la France et qui culmine à 4 810 m. Dans sa partie septentrionale, la chaîne alpine appartient à l’ensemble des Préalpes calcaires abritant le massif des Dolomites. Les Alpes Liguriennes, Maritimes et Grées constituent la zone occidentale des reliefs, entaillés de vallées profondes. Le centre se caractérise par les Alpes Pennines qui culminent au mont Cervin (4 478 m), dans la région du Val d’Aoste, les Alpes lépontiennes, rhétiques et bergamasques. Enfin, l’est du territoire abrite les Alpes de l’Adige, les Alpes carniques et les Alpes juliennes, avec le sommet Palla Bianca (3 736 m). Dans sa partie méridionale, la chaîne présente de grands lacs creusés lors des glaciations du quaternaire, phénomènes qui provoquèrent aussi l’apparition des cols et des ouvertures par où cheminent des réseaux de communication.

La plaine du Pô et les Apennins

La plaine du Pô
La plaine du Po

Au sud des Alpes, à l’ère tertiaire, des sédiments se sont accumulés pour créer la plaine du Pô, ou plaine padane. Couvrant quatre régions (Piémont, Lombardie, Émilie-Romagne, Vénétie), cette vaste étendue (46 000 km2) ressemble à un triangle allongé. Elle est exceptionnelle dans ce pays de reliefs et constitue à la fois un jardin prospère et le « poumon » industriel de l’Italie. Dans sa partie occidentale, à la bordure alpine du Piémont, elle est constituée de dépôts morainiques, puis de hautes terres suivies de basses terres endiguées (Lombardie, Émilie-Romagne). À l’est, elle se termine en zones marécageuses (Vénétie).

La côte adriatique est bordée par le Tavolière des Pouilles, la plaine de Bari et celle d’Otrante. Le long de la mer Tyrrhénienne s’étirent la vallée de l’Arno, la Campagne romaine, la plaine de Campanie et la Maremme toscane. Les monts Apennins constituent l’épine dorsale de l’Italie, mais c’est aussi une barrière naturelle rendant les communications difficiles. Formés au tertiaire, les Apennins s’étendent sur 1 290 km, depuis le sud de la plaine padane jusqu’à la Calabre, et même la Sicile. Ils se divisent en trois ensembles géographiques. © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.