Italie - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

La Galerie des Offices et les musées de Florence

Italie - Carnet Photographique

10/10/15

Le plus grand musée de Florence

La Galerie des Offices (Florence), est un musée public installé à Florence dans le palais des Offices, édifice à arcades construit au XVIe siècle, à côté du palais de la Seigneurie près de la place du même nom.
En 1560, Cosme Ier de Médicis confie à Giorgio Vasari, architecte officiel du seigneur de Florence, la construction d’un palais destiné à accueillir les bureaux administratifs et judiciaires de Toscane (les Offices ou Uffizi).

Présentation de la Galerie des Offices de Florence

Entrée galerie des Offices - Photo E. Buchot
Entrée de la Galerie des Offices de Florence

Cosme Ier fait établir une communication entre le Palais et le palais de la Seigneurie (palazzo Vecchio) par une passerelle couverte au-dessus de la via della Ninna. Un autre couloir, appelé couloir de Vasari, passe sur le Ponte Vecchio qui enjambe l’Arno et aboutit au palais Pitti, dans les appartements d’Eléonore de Tolède, épouse de Cosme Ier. Le bâtiment est achevé en 1580. La scénographie en perspective de la double colonnade dorique ouverte sur les quais de l'Arno est caractéristique du goût de la fin de la Renaissance.L’année suivante, François Ier, successeur de Cosme Ier, demande à l’architecte Bernardo Buontalenti de transformer la loggia supérieure en musée et de construire plusieurs salles supplémentaires.

Il décide en même temps de rassembler aux Offices les nombreuses œuvres d’art détenues par la famille Médicis et dispersées dans les différents palais et villas de Florence. Le dernier étage du Palais prend alors le nom de Galerie. Le Grand-Duc Ferdinand Ier enrichit la collection de nombreuses autres œuvres et fait construire par Buontalenti la Tribune en 1584, salle en forme de petit temple destinée à accueillir les statues antiques. Au cours des siècles suivants, Ferdinand II, Cosme III, Anne Marie Louise, dernière des Médicis continuent à enrichir les collections. Dès 1591 (soit deux siècles avant la création des musées), la galerie des Offices a ainsi pu être visitable sur demande.

Les collections de peinture de la Galerie des Offices

La galerie des Offices réunit aujourd’hui des œuvres datant de la fin du XIIIe siècle jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Le musée possède 2 500 tableaux. Les primitifs italiens sont illustrés par trois retables d'autel monumentaux des maîtres du XIIIe siècle — Giotto, Duccio di Buoninsegna et Cimabue — et par des œuvres de Simone Martini et de Gentile da Fabriano. Les tableaux de Masaccio, Fra Angelico, Paolo Uccello (la Bataille de San Romano) et Piero della Francesca sont d'un intérêt inestimable et quatre salles ont été consacrées à Sandro Botticelli dont on peut admirer ses œuvres les plus célèbres, le Printemps (v. 1478, restauré dans les années 1890) et la Naissance de Vénus (v. 1485).

D'autres salles présentent les réalisations des grands maîtres du début de la Renaissance : l'Adoration des Mages inachevée (commencée en 1481) et l'Annonciation de Léonard de Vinci, la Madone au chardonneret (v. 1507) et le Portrait du Pape Léon X avec deux cardinaux (1518-1519) de Raphaël ou encore le Tondo Doni ou Sainte-Famille (1504 ou 1507) de Michel-Ange. Parmi les œuvres des peintres maniéristes, on remarque celles du Pontormo, d'Andrea del Sarto, de Bronzino et du Rosso Fiorentino. Les Offices possèdent également des œuvres de l’école vénitienne, en particulier l'Allégorie sacrée de Giovanni Bellini et la Vénus d'Urbino (1538) de Titien, ainsi que des œuvres du Tintoret, Véronèse, Parmesan.

Les écoles flamande, hollandaise et allemande des XVe et XVIe siècles sont représentées par des tableaux de Hugo van der Goes, Cranach l'Ancien, Rembrandt, le Caravage, Rubens et Antoine Van Dyck. Les œuvres du XVIIIe siècle incluent des tableaux de Canaletto, Francesco Guardi, Goya et Jean-Baptiste Siméon Chardin. Dans le couloir de Vasari, qui relie les Offices au palais Pitti, sont exposés des autoportraits de Vasari, Raphaël, Titien, le Bernin, Canova, Rubens, Diego Vélasquez, Camille Corot et Eugène Delacroix. © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.