Afrique - Carnet Photographique


Faune et végétation Afrique et animaux africains

Carnet photographique : Afrique
21/09/15

L'Afrique - faune et flore

La végétation reflète les zones climatiques. La région de la forêt pluviale tropicale, où les précipitations annuelles moyennes dépassent 1 300 mm, est couverte d’une végétation dense de fougères et de mousses, dominée par de grands arbres à feuilles persistantes et de nombreuses espèces de bois dur tropical. Au sud de l’équateur, la forêt primaire occupe encore des zones non négligeables, notamment dans l'est de la République démocratique du Congo, sur les pentes du Ruwenzori et des monts Virunga, favorisée par des précipitations importantes (4 000 à 6 000 mm et plus, avec une humidité de 90 p. 100). Il existe une zone de forêts de montagnes, avec des précipitations annuelles moyennes moins importantes que celles de la forêt pluviale tropicale, dans les hauts plateaux du Cameroun, en Angola, en Afrique orientale et dans quelques régions de l’Éthiopie, où une étendue couverte de broussailles fait place à des arbres à bois dur et à des conifères primitifs.


La végétation africaine

Une savane boisée, avec des précipitations annuelles de 900 à 1 400 mm, couvre de vastes étendues de végétation résistante au feu : herbes, légumineuses et broussailles mélangées à des forêts de feuillus. La savane arbustive, avec des précipitations annuelles d’environ 500 à 900 mm, est couverte de hautes herbes, d’arbustes, de petits bosquets de feuillus isolés d’où émergent parfois de grands arbres, vestiges d’une ancienne grande forêt aujourd’hui disparue. La disparition de ces petites forêts, dont il ne reste souvent que des arbres et des arbustes clairsemés, annonce la transition avec la savane herbeuse, une zone particulièrement sensible à la désertification, introduisant insensiblement un paysage sahélien.

Dans le Sahel, l’homme, ses cultures et ses bovins vivent à la limite des possibilités de la nature et pâtissent du moindre accident climatique. C’est la brousse, avec une végétation de steppe, et des précipitations annuelles d’environ 300 à 500 mm. L’herbe y est plus basse et les arbustes couverts d’épines. La zone subdésertique (130 à 300 mm), où poussent quelques arbustes épars, verdit après les pluies pendant une courte période. C’est l’antichambre de la zone désertique (moins de 130 mm) où la végétation, rare ou inexistante, ne peut nourrir que les chameaux et parfois quelques chèvres.


La faune d'Afrique
L’Afrique présente deux zones zoologiques distinctes : la zone nord et nord-ouest, comprenant le Sahara, et la zone éthiopienne, englobant toute l’Afrique subsaharienne. Au nord du Sahara, on trouve communément des moutons, des chèvres, des chevaux et des chameaux. Le mouton de Barbarie, le daim rouge d’Afrique sont originaires de la côte d’Afrique du Nord. Dans le Sahara, on trouve des fennecs, ainsi que des lièvres, des gazelles et des gerboises, un petit rongeur se déplaçant par bonds. La zone éthiopienne abrite une grande variété d’animaux et d’oiseaux. Dans les régions boisées et herbeuses vivent de nombreuses espèces d’antilopes et de daims, des zèbres, des girafes, des buffles, des éléphants d’Afrique, des rhinocéros et différents singes. Le gorille, le plus grand singe du monde, est en voie de disparition. Végétarien, il habite les forêts de montagne de l’Afrique équatoriale (Rwanda, République démocratique du Congo). On trouve des lémuriens à Madagascar.
Les lions d'Afrique
Les lions d'Afrique. Yves Thonnerieux
Parmi les carnivores figurent le lion, le léopard, le guépard, l’hyène, le chacal et la mangouste. La plupart des oiseaux appartiennent au Vieux Monde et certains sont migrateurs : ils quittent l’Europe l’hiver pour venir hiverner dans les deltas et les marais d’Afrique (Sénégal, Okavango, sud-Soudan). La pintade est un des oiseaux les plus chassés. Il existe un grand nombre d’oiseaux aquatiques, notamment les pélicans, les hérons goliath, les flamants, les cigognes et les aigrettes. L’ibis se trouve dans la région du Nil et l’autruche, qui a quasiment disparu du Sahel, vit dans l’est et le sud de l’Afrique.


La faune africaine
En ce qui concerne les reptiles, on trouve en Afrique lézards, crocodiles et tortues. Il existe plusieurs serpents venimeux dans toute la zone éthiopienne, dont le redoutable mamba. Parmi les serpents étouffant leur proie figurent les pythons, principalement en Afrique occidentale où ils sont l’objet d’un culte ; le boa constricteur est originaire de Madagascar.L’eau douce abonde en poissons. On recense plus de 2 000 espèces. Le continent présente une variété d’insectes nocifs, notamment les moustiques, les fourmis migratrices, les termites, les criquets migrateurs et les mouches tsé-tsé. Ces dernières transmettent la maladie du sommeil aux hommes et aux animaux, interdisant par exemple l’élevage des bovins en zones forestières. La mouche tsé-tsé a été l’un des obstacles majeurs à l’extension en zone forestière des grands empires de la savane fondés sur la cavalerie, et à son islamisation. © . Sources utilisées : Wikipedia, Encarta. Merci à Yves Thonnerieux pour les photos.
Les serpents d'Afrique
Les serpents d'Afrique. Yves Thonnerieux
Photos des pays et villes visités