Istanbul - Carnet Photographique


Basilique Sainte Sophie et la mosquée Bleue d'Instanbul

Carnet photographique : Turquie
4/12/16

Les monuments religieux d'Istanbul

L'église de Constantinople, dédiée par Justinien le 26 décembre 537 à la Sainte Sagesse (Hagia Sophia, Sainte Sophie) de Dieu incarnée par le Christ, a remplacé deux basiliques antérieures, la première dédiée par Constance II en 360, la seconde par Théodose II en 415. Pour reconstruire l'édifice détruit par un incendie en 532, l'empereur Justinien fit appel à Anthémios de Tralles, architecte et mathématicien, et au géomètre Isidore de Milet. Leur projet était centré sur une vaste coupole (32 mètres de diamètre) reposant sur des arcs et épaulée par des demi-coupoles. Les matériaux étaient des marbres colorés provenant de Grèce, d'Égypte et de diverses carrières d'Asie Mineure.

Basilique Sainte Sophie

À la suite de tremblements de terre en 557, la coupole s'effondra en 558 et Isidore de Milet fut chargé de sa reconstruction, achevée en 563, à la fin du règne de Justinien. Le décor de Sainte-Sophie fut constamment enrichi, notamment de peintures et de mosaïques sur les parois et sur les voûtes tout au long de l'Empire byzantin. Grâce à deux poèmes de Paul le Silentiaire (Description de la Grande Église et Description de l'Ambon), on peut se faire une idée précise du luxe extraordinaire du mobilier de la seconde basilique justinienne : un autel, surmonté d'un ciborium au toit en pyramide, brillait de l'éclat de l'or, de l'argent, des gemmes et des émaux. Sainte-Sophie s'inscrit dans la tradition romaine inaugurée par le Panthéon d'Hadrien, où la coupole symbolise la dimension cosmique de la puissance divine.


Mosquée bleue d'Istanbul en Turquie
Mosquée bleue d'Istanbul

La Mosquée bleue doit son nom aux couleurs dominantes bleu et vert des carreaux et peintures intérieures. La mosquée est précédée d'une cour, bordée d'un péristyle de vingt-six colonnes formant un portique couvert de trente petites coupoles. Trois grands portails donnent accès à cette cour. La mosquée respecte la disposition fixée à la basilique Sainte-Sophie et reprise par Sinan pour la mosquée de Soleiman : un espace de plan presque carré surmonté d'une coupole. La coupole est flanquée de demi-coupoles sur quatre côtés puis entourée de tourelles et d'autres coupoles et demi-coupoles. Quatre minarets s'élèvent aux angles de la mosquée et deux autres aux angles extérieurs de la cour.

Mosquée Bleue d'Istanbul. Photo E. Buchot


L'intérieur des coupoles et les parties supérieures de la mosquée sont peints d'arabesques bleu vif, imités, de manière un peu simpliste, des motifs des XVIe et XVIIe siècles. La partie inférieure des murs est couverte de carreaux d'Iznik représentant des roses, des œillets, des tulipes et d'autres motifs floraux dans des verts et bleus plus doux qu'aux parties supérieures. Les arabesques florales et géométriques peintes sur les plafonds de bois qui soutiennent la loge du sultan sont également très originales. À admirer aussi, les portes et volets, en bois incrusté d'ivoire, d'écaille de tortue et de nacre, ainsi que le minbar en marbre et le mihrab qui possède une pierre provenant de la Kaaba à La Mecque. © . Sources utilisées : Encarte et Wikipedia.
Photos des pays et villes visités