L'Atlantique - un immense océan entre l'Europe et l'Amérique


Mers et océans

Pacifique, océan, le plus grand et le plus profond des quatre océans de la planète, couvrant plus d’un tiers de la surface de la Terre et englobant plus de la moitié des eaux libres du globe. Son nom, qui signifie « paisible », lui a été donné par le navigateur portugais Fernand de Magellan en 1520 lors de la première traversée attestée, bien que cet océan soit parfois soumis à de violentes tempêtes. L’océan Pacifique est délimité à l’est par l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, au nord, par le détroit de Béring, qui le sépare de l’océan Arctique, à l’ouest, par l’Asie, la Malaisie, l’Indonésie et l’Australie ; au sud, par l’océan Antarctique. Au sud-est, il est arbitrairement séparé de l’océan Atlantique par le passage Drake, le long du 68e méridien ouest ; au sud-ouest, la limite avec l’océan Indien n’est pas désignée officiellement. Sans compter les mers qui bordent le littoral occidental plutôt irrégulier, l’océan Pacifique a une superficie d’environ 165 millions de km2, sensiblement plus grande que la superficie de l’ensemble des terres du globe. Sa longueur maximale est d’environ 15 500 km du détroit de Béring à l’Antarctique, et sa plus grande largeur est d’environ 17 700 km de Panamá à la presqu’île de Malacca. Légèrement plus profond que l’océan Atlantique, l’océan Pacifique a une profondeur moyenne de 4 300 m, comme l’océan Indien.

Carte de l'océan Pacifique


Carte géographique de l'océan Pacifique
Carte géographique de l'océan Pacifique. Source Encarta.

L’ouest de l’océan Pacifique est constitué de nombreuses mers secondaires. Du nord au sud, les principales sont la mer de Béring, la mer d’Okhotsk, la mer du Japon, la mer Jaune, la mer de Chine, la mer des Philippines et la mer de Célèbes.

Formation géologique et relief de l'océan Pacifique


Le Pacifique est le plus vieux des bassins océaniques ; les plus vieilles roches que l’on y trouve ont environ 200 millions d’années. Les principales caractéristiques du bassin et du littoral sont liées au phénomène de la tectonique des plaques. Le plateau côtier, qui s’enfonce jusqu’à environ 180 m de profondeur, est étroit le long de l’Amérique du Nord et du Sud mais relativement large le long de l’Asie et de l’Australie. Le seuil de l’est du Pacifique est une dorsale médio-océanique qui s’étend sur environ 8 700 km, du golfe de Californie à une pointe située à environ 3 600 km à l’ouest de l’extrémité sud de l’Amérique du Sud, et s’élève en moyenne à environ 2 130 m au-dessus du fond de l’océan. Le long de cette dorsale, de la roche en fusion issue du manteau terrestre assure le renouvellement de la croûte océanique de part et d’autre. À la jonction des plaques océaniques, en mouvement sous l’effet de cette accrétion, et des plaques continentales plus légères, les plaques océaniques plongent sous les continents (subduction). Ces derniers subissent des plissements, accompagnés de phénomènes volcaniques, tandis que l’enfoncement de la croûte océanique dans les zones de subduction forme de profondes fosses. La fosse des Mariannes, la plus profonde du monde, atteint 11 033 m de profondeur au large de l’île de Guam. Tout comme dans l’océan Atlantique, l’hydrothermalisme océanique est particulièrement développé à proximité des dorsales : des sources d’eaux chaudes jaillissent au fond de l’océan, ce qui permet à une faune spécifique de proliférer.

Les poissons du Pacifique

Le centre de l’océan Pacifique est constitué de plusieurs bassins entrecoupés de chaînes de montagnes. Les forces qui sont exercées dans les zones de repli et de subduction occasionnent des tremblements de terre et des éruptions volcaniques, qui ont entraîné la formation de nombreuses îles au nord et à l’ouest. Cet ensemble, la ceinture de feu du Pacifique, regroupe les îles Aléoutiennes, les îles Kouriles, les îles du Japon, Guam, les îles Ryukyu, les Philippines, les îles de la Nouvelle-Zélande, Tonga. Des vagues provoquées par l’onde de choc des séismes, appelées tsunamis, causent régulièrement d’importants dégâts sur les côtes. En de nombreux endroits, en particulier entre les tropiques, la constitution des terres émergées est caractérisée par des agglomérations de récifs coralliens. Le plus important de ces récifs est celui de la Grande Barrière de corail, qui s’étend sur plus de 2 000 km au nord-est de l’Australie. Le sud-ouest de l’océan Pacifique englobe plus de 30 000 îles coralliennes, qui constituent une grande partie de l’Océanie, elle-même composée des îles de la Polynésie, de la Mélanésie et de la Micronésie. Cependant la superficie totale de ces terres ne couvre que 0,25 p. 100 de la surface de l’océan. Le long de la côte orientale du Pacifique, le plateau continental est étroit et escarpé, présentant peu de zones insulaires. Les principaux groupes d’îles sont le chapelet des îles Aléoutiennes dans le nord, les Galápagos près de l’équateur et les îles Hawaii, qui s’élèvent à 5 550 m au-dessus des fonds marins de la zone centrale du Pacifique, atteignant même au Mauna Kea une altitude de 4 205 m au-dessus du niveau de la mer. "Pacifique" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site