Les Afro-Américains aux USA


Les Noirs américains, ou Afro-Américains, constituent la deuxième minorité des États-Unis. Ils représentaient 12,6 % de la population totale en 2000 (contre 11,7 % en 1980) et leur nombre était estimé à 34,6 millions. Cette population jeune (âge médian : 30,2 ans) et essentiellement urbaine, vivant dans les quartiers dégradés des centres-villes, est en grande partie touchée par la pauvreté (25 %, soit près du double du taux de pauvreté observé pour le reste de la population), un taux de chômage élevé, une sous-qualification, un retard scolaire chez les jeunes, une forte délinquance juvénile et adulte. Ce sont les descendants des esclaves africains, emmenés de force d’Afrique vers le sud des États-Unis par les planteurs de coton et de tabac, et dont l’émancipation n’a été proclamée qu’en 1865.

La communauté noire


Martin Luther King
Martin Luther King

Longtemps confinés dans les campagnes du Sud, ils ont connu, avec les transformations économiques de la première moitié du xxe siècle, une immigration massive vers les grandes cités industrielles du Nord-Est, où ils ont constitué un prolétariat urbain. Ils ont été les premiers frappés par la crise des industries traditionnelles du Nord-Est, amorcée dans les années 1970. Beaucoup participent à un mouvement de retour vers le sud, en direction des grandes villes (Houston, Atlanta, La Nouvelle-Orléans). Aujourd’hui, ils constituent une part importante de la population des États du Sud (Mississipi, Louisiane, Caroline du Sud, Georgie, Maryland, Alabama), un tiers environ notamment de la population du Mississipi et de Louisiane, et de celle des grandes villes, où ils sont parfois majoritaires. Toutefois, les plus importantes communautés noires se situent dans les États de New York (3 millions), de Californie (2,3 millions) et du Texas (2,4 millions). La bourgeoisie afro-américaine s’est en effet beaucoup développée à la fin du xxe siècle et au début du xxie siècle, et elle a été marquée par l’accession au secrétariat d’État de personnalités afro-américaines telles que Colin Powell en 2001 et Condoleezza Rice en 2005.

Les asiatiques et amérindiens aux Etats Unis


Les Asiatiques représentaient 3,6 % de la population en 2000 (contre 1,5 % en 1980) et leur nombre était estimé à 10,2 millions. Ils constituent le groupe ethnique le plus âgé après la communauté blanche (âge médian : 32,7 ans).

Les Chinois aux Etats Unis


Les Chinois, les Philippins et les Japonais, implantés depuis longtemps aux États-Unis, sont rejoints à la fin du xxe siècle et au début du xxie siècle par un nombre croissant de Coréens, d’Indiens et de Vietnamiens. Plus de la moitié d’entre eux résident en Californie (Chinatown, à San Francisco), dans l’État de New York, au Texas et à Hawaii, où ils représentent plus de 40 % de la population.

Les Amérindiens (2,5 millions) et natifs de l’Alaska représentaient 0,9 % de la population en 2000 et leur nombre était estimé à 2,5 millions.

Plus jeunes (âge médian : 29 ans) que la population dans son ensemble, ils ont aussi un niveau d’éducation plus bas et des revenus plus faibles (un quart des Amérindiens vivait en 1999 sous le seuil officiel de pauvreté, contre 12 % de la population, les plus défavorisés étant les Sioux, qui étaient 38,9 % dans cette situation, les Navajos et les Apaches). Regroupés pour la majorité en tribus, ils ont en commun d’avoir été progressivement décimés, refoulés, spoliés de leurs terres, au fur et à mesure de la colonisation européenne, et finalement parqués dans des réserves (Sud-Ouest, nord des Grandes Plaines), dans lesquelles vit actuellement un tiers des Amérindiens. Un autre tiers vit dans l’Ouest (Californie, Oklahoma, Arizona). "Etats Unis" . Sources utilisées Encarta, Wikipedia et lemonde.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada