Carnet Photographique : le Canada
Histoire de l'Italie au Moyen Age : les Lombards
Carnet Photographique Italie

L'intermède byzantin est de courte durée. Dès 568, le nord du pays tombe sous la coupe des Lombards. Cette invasion va avoir une énorme influence sur l’histoire de l’Italie. À la différence des Barbares arrivés dans l’Empire romain précédemment, les Lombards ne s’affirment en effet non pas comme des « fédérés » mais comme de véritables conquérants, ennemis de Byzance et de la culture romaine. Leur roi Alboïn fait de Pavie sa capitale (Longobardie) et lance une série de campagnes militaires. En quelques années, les Lombards prennent le contrôle de la péninsule, à l’exception des régions demeurant sous la domination de Byzance : l’exarchat de Ravenne, la pentapole adriatique au nord, les îles et le sud de la péninsule.

Après la mort d’Alboïn en 572, les Lombards restent un moment sans souverain. Regroupés sous l’autorité de potentats régionaux, les duci, les Lombards, comme les Goths avant eux, se convertissent à l’arianisme. Ils sont en conflit permanent avec les Italiens restés fidèles à l’Église catholique. Cette atmosphère de guerre religieuse perdure jusqu’à la conversion officielle d’Aribert Ier (641-661) au catholicisme, puis prend un tour plus politique en raison de l’éloignement de Byzance, de la prise d’indépendance des duci et de la montée en puissance du pouvoir papal, en particulier grâce à Grégoire le Grand qui soutient la primauté ecclésiastique de Rome. Cependant, les querelles religieuses « byzantines » fragilisent l’exarchat de Ravenne.

Les Lombards en profitent et leur roi Liutprand (712-744) envahit le duché de Rome pour venir en aide aux catholiques menacés par une rébellion iconoclaste. Aistolf son successeur (749-754) s’empare de Ravenne en 751.

Deux ans plus tard, le pape Étienne II (752-757) réclame alors l’aide des Francs en la personne de Pépin le Bref. Ce dernier bat les Lombards (754 et 756), puis les contraint à restituer l’exarchat qu’il offre au Saint-Siège en 756, avec les régions de Rome et de Pérouse, le pentatole (Rimini, Pesaro, Fani, Sinigaglia, Ancône) et la Corse. Cette date marque le début du règne de Didier (756-774), successeur d’Aistolf, ainsi que la formation des États pontificaux qui occupent le centre du pays jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle. Mais Didier reprend l’offensive contre Rome. Le pape Adrien Ier (772-795) demande alors l’aide de Charlemagne, roi des Francs.

"Italie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Alboïn
Alboïn
Recherche personnalisée