Canada - Carnet Photographique


Langues et rereligion au Canada

Canada - Carnet Photographique
5/10/15

Le Canada - un pays riche de sa diversité

Le Canada étant traditionnellement un pays d’immigration, sa population est diversifiée. Environ 34 p. 100 des Canadiens sont d’origine britannique. La population d’origine française représente 28 p. 100 de l’ensemble. La majorité des Canadiens francophones vit au Québec, où ils représentent environ 80 p. 100 de la population ; ils sont également présents en grand nombre dans l’Ontario et au Nouveau-Brunswick (Acadiens) et, dans une moindre mesure, dans les autres provinces.

Depuis les années 1980, la proportion d’Asiatiques, immigrés principalement de Hong Kong, augmente au sein de la population canadienne. Le reste des habitants est originaire d’Allemagne, d’Italie, d’Ukraine, des Pays-Bas, de Pologne, de Hongrie et de Grèce. Les peuples autochtones représentent près de 4 p. 100 de la population canadienne et sont essentiellement des Amérindiens (Algonquins, Iroquois, Salishans et Athabascans) et des Inuit, qui constituent 0,3 p. 100 de la population.


Les langues parlées au Canada

Le Canada possède deux langues officielles : l’anglais et le français. Une minorité d’Amérindiens utilise encore sa propre langue.

Depuis les années 1960, de nombreuses lois ont été votées au Québec sur le statut de la langue française. C’est, tout d’abord, la loi 63 en 1969, qui promeut l’usage du français, puis la loi 22 en 1974, qui proclame le français langue officielle du Québec — et qui mécontente francophones et anglophones. Cependant, en 1977, le gouvernement de René Lévesque va encore plus loin, en faisant voter la loi 101, affirmant la primauté du français dans tous les domaines. Cette loi sera contestée devant les tribunaux et la Cour suprême canadienne par les fédéralistes. Enfin, en 1993, sous le gouvernement libéral de Robert Bourassa, est votée la loi 86, permettant l’affichage extérieur et intérieur dans les deux langues, mais avec prépondérance du français.


Le système éducatif canadien

La plus importante communauté religieuse du Canada est celle des catholiques, dont près de la moitié vit au Québec. En 1991, ils représentaient 45,2 p. 100 de la population. La principale communauté protestante est l’Église unifiée du Canada, suivie par l’Église anglicane du Canada, soit 36,2 p. 100. Les autres groupes religieux importants sont les presbytériens, les luthériens, les baptistes, les orthodoxes, les juifs et les pentecôtistes. Les autres appartenances religieuses, représentées en moindre nombre, comprennent les musulmans, les hindous et les sikhs. Le système éducatif canadien associe les traditions anglo-saxonnes (britanniques et américaines) et la tradition française,

Inuit
Inuit. Encarta

plus particulièrement au Québec.

La langue d’enseignement est l’anglais ou le français, certains établissements proposant des cours dans les deux langues. Chacune des dix provinces est responsable de la mise en œuvre et de la gestion de son propre système scolaire. En 2002, 5,20 p. 100 du produit intérieur brut (PIB) est consacré à l’éducation.

Les premières grandes universités apparaissent au début du XIXe siècle, tout d’abord McGill, à Montréal, en 1821, puis celles d’Ottawa en 1848 et de Toronto en 1850, auxquelles il faut ajouter l’université de Montréal et l’université Laval, à Québec. Depuis 1945, l’enseignement supérieur a connu une forte expansion. Le système universitaire est financé à la fois par le gouvernement fédéral et par les gouvernements provinciaux. Les universités restent les principaux centres d’enseignement supérieur, mais le nombre d’institutions postsecondaires non universitaires, en particulier les collèges confessionnels, a fortement augmenté ces dernières années. "Canada" © . Sources utilisées Encarta et Wikipedia



Photos des villes et pays visités