La Corée du Sud par Carnet Photographique


Langues et culture en Corée du Sud

Carnet photographique : la Corée du Sud
3/10/15

Langues et religions en Corée du Sud

La langue nationale, le coréen, appartient à la famille des langues ouralo-altaïques. La structure grammaticale du coréen a des traits communs avec celle du japonais, mais de nombreuses unités du lexique ont été empruntées au chinois.

Au début des années 1990, plus de la moitié de la population se déclarait sans religion. Deux voies philosophico-religieuses prédominent. Le bouddhisme mahayana (ou Grand Véhicule), voie spirituelle, regroupe près de 12 millions d’adeptes, soit 28 p. 100 de la population.


Le confucianisme, voie morale, joue un rôle plus important dans la vie des Coréens que ne le laisserait supposer le nombre relativement peu élevé de ses adeptes (1 p. 100 de la population). Près de 19 p. 100 de la population est protestante et près de 6 p. 100 catholique. Le chondogyo, religion indigène aux ramifications diverses, le taoïsme, voie philosophique, et le chamanisme ont également une profonde influence sur la vie religieuse du pays.

Le système éducatif coréen

L’enseignement primaire est gratuit et obligatoire pour tous les enfants âgés de 6 à 11 ans. Au-delà, l’enseignement comprend trois années de collège et trois années de lycée.


Les écoles privées jouent un rôle important, notamment dans l’enseignement secondaire. En 2005, le taux d’alphabétisation était de 98 p. 100. Les principales universités coréennes sont l’université de Corée (fondée en 1905), l’université nationale de Séoul (1946), l’université Ewha pour femmes (1886) et l’université Yonsei (1885), qui se trouvent toutes à Séoul ; l’université Chosun (1946) à Kwangju, et l’université nationale de Pusan (1946). En 1995, les dépenses publiques consacrées à l’éducation ont représenté 4,2 p. 100 du produit intérieur brut (PIB). La culture coréenne est une synthèse d’influences chinoises et, dans une moindre mesure, d’influences japonaises, avec des traditions artistiques locales. L’art et l’architecture coréens sont ainsi imprégnés de traditions culturelles liées au confucianisme, au bouddhisme et à l’enseignement zen. Les médias jouent un rôle croissant depuis les années 1950.

Palais Kyongbok de Séoul
Palais Kyongbok de Séoul. Encarta
Il existe plus de vingt quotidiens nationaux et les journaux ayant le plus fort tirage sont le Chosun Ilbo et le Hankook 1160, dont les sièges se trouvent à Séoul. "La Corée du Sud" © Ecrit par et Encarta.


Photos des villes et pays visités