Carnet Photographique Bassin parisien

Influence du bassin parisien

Carnet Photographique France
30/09/15
Petite histoire du Bassin Parisien

Pour l'essentiel, le Bassin parisien a presque toujours été fragmenté en provinces ou régions plus ou moins hétérogènes par leur nature politique. Cela n'empêche pas qu'il présente quelques éléments d'unité, et qu'il ait pu apparaître comme un ensemble sous différentes formes dans la géographie politique ou administrative de la France. Une bonne partie de son territoire a été rattaché au domaine royal avant la mort de Philippe Auguste, la centralisation y est donc très ancienne. Sous l'Ancien Régime, le Bassin parisien se retrouve dans la carte du Parlement de Paris (auquel échappe la Normandie, mais qui déborde vers le sud), et il correspond à peu près aux pays de grande gabelle pour la taxation du sel, ainsi qu'aux « Cinq grosses fermes » qui forment une sorte d'union douanière à l'intérieur du territoire français. Ici encore, il déborde un peu les limites fixées par la géologie, en direction de La Rochelle, de Moulins et de la Bourgogne.

Aspect culturel du bassin parisien

Sur le plan culturel, il forme le cœur et l'essentiel de la France du Nord, et notamment de la zone linguistique de la langue d'oïl ; c'est une zone déjà bien alphabétisée dès le début duXIXe siècle, à l'exception de la Basse-Normandie. Avec la diffusion de l'art gothique à partir de l'abbatiale de Saint-Denis, le Bassin parisien est une terre de cathédrales, qui marquent puissamment ses villes, en contraste avec les villes à « beffroi » du nord de la France. Ce qui n'a pas empêché la baisse de la pratique catholique d'y être plus précoce et plus forte qu'ailleurs. Toutes ces caractéristiques sont anciennes, et leur portée a été réduite à peu de choses par l'homogénéisation de la population française, mais elles montrent que l'échelle du Bassin parisien n'est pas totalement artificielle, et ne se résume pas au « placage » d'une réalité humaine hétérogène sur un substrat géologique bien structuré.

On retrouve d'ailleurs cette unité relative du Bassin parisien sur les cartes actuelles des paysages et des systèmes de production agricole, la répartition des zones de céréales et de grandes cultures, avec un paysage d'openfield et de grandes exploitations, coïncidant à peu près, en ce qui concerne la France du Nord, à celle du Bassin parisien, à quelques exceptions près notamment en Normandie, dans le Pays de Bray ou dans le Pays d'Auge. L'élevage est surtout présent sur les marges du bassin, en Normandie, dans le nord de la Champagne, en Lorraine, et aux abords du Massif central. © Ecrit par et Encarta

La nature du Bassin parisien
La nature du Bassin parisien. Photo E. Buchot