Carnet Photographique - Infos Pologne


Histoire de la Pologne : la dynastie Piast (960-1370)

La Pologne - Carnet Photographique
3/10/15

Les origines de la Pologne

Les plus anciennes traces d’installation humaine sur les territoires de la Pologne actuelle remontent au mésolithique. Au début de notre ère, le pays est occupé par des populations slaves. Vers 840, plusieurs des tribus (Polanes, Vislanes, Poméraniens et Mazoviens) à l’origine de la nation polonaise se seraient unies, sous la férule d’un homme connu sous le nom de Piast.

Descendant du légendaire Piast, le duc Mieszko Ier (960-992) est considéré comme le véritable fondateur de la dynastie Piast. En 966, il reçoit le baptême, acte politique qui introduit le christianisme romain en Pologne. Désormais État d’Europe, la Pologne de Mieszko Ier doit cependant reconnaître la suzeraineté du puissant Othon Ier le Grand (fondateur du Saint Empire romain germanique voisin). Sous le règne de son fils, Boleslas Ier le Vaillant (992-1025), l’Église chrétienne s’implante fermement en Pologne. Boleslas Ier est également le vainqueur des guerres menées contre Henri II, empereur du Saint Empire, et agrandit considérablement le territoire polonais (Poméranie, Moravie, Silésie, Lusace). En 1025, il est sacré roi par l’archevêque de Gniezno, et devient ainsi le premier roi de Pologne. À sa mort, la Pologne est un royaume indépendant qui s’étend au-delà des Carpates, de l’Oder et du Dniestr.


Au cours des trois siècles suivants, la Pologne est confrontée à des difficultés dues tant à des désordres internes qu’à des invasions étrangères. Sous Casimir Ier le Rénovateur (1039-1058), la Pologne recouvre son unité, bien qu’elle soit de nouveau dépendante du Saint Empire. Boleslas II le Hardi (1058-1079) permet au pays de retrouver sa puissance passée en affirmant son indépendance à l’égard de l’aristocratie et de l’empereur. En 1079, il fait assassiner l’archevêque de Cracovie, qui a pris la tête d’une révolte de la noblesse, et s’exile sous le coup d’un interdit papal et d’une révolte nobiliaire. Après des années de chaos, Boleslas III (1102-1138) rétablit l’ordre et conquiert la Poméranie, vainc les païens de Prusse et défend la Silésie contre l’empereur Henri V. À sa mort, la Pologne est divisée entre ses quatre fils, et le royaume explose en plusieurs duchés indépendants, en conflit les uns contre les autres.

En 1240 et 1241, les Mongols envahissent la Pologne, qu’ils dévastent. Entre-temps, les possessions baltes voisines appartenant aux Prussiens sont conquises par les chevaliers Teutoniques, et des colons allemands, encouragés par les princes polonais, commencent à s’installer dans le pays. Au cours de cette période de colonisation, de nombreux juifs, fuyant les persécutions dont ils sont l’objet en Europe occidentale, trouvent refuge sur le territoire polonais.

En 1295, le duc Przemysl II est couronné roi, suivi à ce titre par Wenceslas Ier et Wenceslas II. En 1320, le duc Ladislas Ier le Bref, ayant l’appui de la szlachta (petite noblesse terrienne), est à son tour couronné roi de Pologne. De 1306 (date de son accession au duché de Cracovie) à sa mort en 1333, il inflige de sévères défaites aux chevaliers Teutoniques, permettant une réunification du royaume. Au cours du règne de son fils Casimir III, dit Casimir le Grand (1333-1370), la puissance et la prospérité de la Pologne s’accroissent considérablement. Casimir, l’un des souverains les plus éclairés de l’histoire polonaise, est également le dernier roi de la dynastie Piast. Il est à l’origine d’importantes réformes administratives, judiciaires et législatives, fonde l’université de Cracovie en 1364, accroît l’aide aux juifs réfugiés d’Europe occidentale, et conquiert la Galicie. Lorsque Casimir III meurt sans héritier en 1370, la Pologne est devenue un royaume incontesté. La couronne échoit à son neveu (fils de sa sœur aînée Élisabeth), Louis Ier le Grand, roi de Hongrie et membre de la dynastie d’Anjou. Puis, par le mariage en 1386 de la fille de ce dernier (Hedwige) avec le grand-duc de Lituanie (Jogaila), elle passe à la dynastie Jagellon. "Pologne" © Source utlisée : Encarta et Wikipedia.


Photos des pays et villes visités