Montréal - Carnet Photographique


Histoire de Montréal

Canada - Carnet Photographique
5/10/15

Découverte du Canada et du site de Montréal

L'explorateur français Jacques Cartier débarque sur l'île de Montréal le 2 octobre 1535, près du village iroquois d'Hochelaga, au pied de l'actuel mont Royal. En 1603, Samuel de Champlain y établit un comptoir marchand. Le premier village européen permanent remonte à la fondation de la mission Ville-Marie sur les rives du Saint-Laurent en 1642 par l'administrateur français Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve. En 1663, Ville-Marie devient le chef-lieu du « gouvernement de Montréal » et fonctionne comme un « relais » des institutions françaises en Nouvelle-France. Dix ans plus tard, les premières rues de la ville sont tracées. En 1701, le traité de paix de Montréal met fin au conflit entre les Français et les Iroquois. La communauté peut alors se livrer au commerce de la fourrure, qui contribue à son développement économique et démographique.

Jacques Cartier

Les musées de Montreal

Prise par les Britanniques en 1760, Montréal est annexée à l'Empire britannique en 1763. La ville est ensuite occupée par les troupes américaines au début de la guerre de l'Indépendance, en 1775 et en 1776. À partir de 1820, des tensions éclatent entre les communautés anglophone et francophone, qui aboutissent à la rébellion des patriotes en 1837, suivie d'une seconde révolte, un an plus tard. En 1840, l'Acte d'union est promulgué : Montréal est intégrée aux provinces du Canada-Uni et accueille le siège du gouvernement de 1844 à 1849 ; elle est alors essentiellement anglophone.

À partir du milieu du XIXe siècle environ, Montréal appuie son expansion sur l'aménagement de sa rade et sur l'arrivée du chemin de fer ; la Canadian Pacific Railway est fondée en 1881. La ville attire désormais de nombreux industriels et des immigrants du monde entier et devient le premier centre commercial, industriel et financier du Canada au début du XXe siècle. 

Biosphère de Montreal

En 1883, le village d’Hochelaga est le premier annexé à la ville de Montréal ; d’autres municipalités le sont par la suite, si bien que la zone métropolitaine de Montréal continue à s'étendre. L'arrivée en masse d'une population non plus anglophone, mais francophone, contribue à la croissance de la cité montréalaise, qui inaugure par ailleurs un tunnel ferroviaire sous le mont Royal en 1917, se dotant ainsi d’infrastructures nécessaires à son développement.La crise de 1929 provoque un net ralentissement de l’activité économique de la ville, mais la prospérité est de retour à l’aube de la Seconde Guerre mondiale ; illustration de ce renouveau, l’aéroport Montréal-Dorval est inauguré en 1941 et la voie maritime du Saint-Laurent en 1959.


Montreal, une métropole internationale

Au cours des années 1960, Montréal souffre de la domination du « modèle américain » qui aspire Toronto dans son sillage ; celle-ci devient la première ville du pays en termes démographique, économique et financier.

Toutefois, à la faveur d’efforts intensifs de promotion de la culture francophone — notamment symbolisés par la « révolution tranquille » souhaitée et incarnée par Jean Lesage de 1960 à 1966 —, la capitale québécoise acquiert un statut de métropole culturelle qui autorise l’organisation de l’Exposition universelle en 1967 — au cours de laquelle le général de Gaulle soutient les revendications nationalistes d’un historique « vive le Québec libre ! » — et des jeux Olympiques d’été en 1976. 


Partagée entre les cultures francophone et anglophone, à la fois bilingue et cosmopolite, Montréal offre une illustration politique de cette double identité lors du référendum sur la souveraineté du Québec en 1995 : les habitants anglophones votent majoritairement « non » à l’indépendance (près de 80 p. 100 des suffrages), tandis que la population francophone opte pour un « oui » moins massif que le reste de la province (47,5 p. 100 contre 49,4 p. 100 au total). Le 1er janvier 2002, Montréal intègre plusieurs municipalités de l’agglomération ; la nouvelle ville de Montréal est désormais constituée de 27 arrondissements. "Montréal" © . Sources utilisées Encarta et Wikipedia


Photos des villes et pays visités