Partir - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Histoire de la Saxe - de sa création à nos jours

Allemagne - Carnet Photographique

15/07/16

Origines du duché de Saxe

Patrie des Saxons, la Saxe est conquise en 772 par Charlemagne, lequel impose le christianisme. Érigée en duché, la région est intégrée au royaume de Germanie qui élit à sa tête, en 919, Henri Ier l’Oiseleur. Son fils, Otton Ier le Grand, est proclamé empereur à Rome en 962 et fonde le Saint Empire romain germanique.

Histoire de la Saxe. Photos E. Buchot
Histoire de la Saxe

À son apogée, le duché de Saxe, divisé entre plusieurs princes et évêques, s’étend pratiquement sur toute l’Allemagne du Nord, sur le Rhin à l’ouest, sur l’Oder à l’est. Confiée aux familles princières des Billung puis des Supplinburg et des Welfen, l’administration de la Saxe oppose Henri le Lion, héritier du duché, à l’empereur Frédéric Ier Barberousse. Victorieux, ce dernier décide de dissoudre les possessions de son adversaire en 1180 et donne la Saxe aux héritiers d’Albert l’Ours, margrave de Brandebourg. Constitué du Wittenberg et du Lauenburg, le nouveau duché est à nouveau partagé à la suite de problèmes de succession, en 1260.

La Saxe électorale

Dotée de la dignité électorale en 1356, la région, désormais connue sous le nom de Saxe électorale, est confiée par l’empereur à Frédéric Ier le Querelleur, le margrave de Misnie en 1423, lequel ajoute à son nouveau royaume de vastes territoires du centre de l’Allemagne. En 1485, les possessions de la famille sont divisées. En 1547, Maurice, duc de Saxe, qui a apporté son soutien à l’empereur Charles Quint contre la Confédération des princes protestants allemands (ligue de Schmalkalden), reçoit en récompense la dignité électorale et la plupart des terres. Mais le duc se rapproche d’Henri II de France et rompt son alliance en 1552, contraignant Charles Quint à signer la paix d’Augsbourg, qui assure la liberté religieuse aux États luthériens, et à se retirer.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la Saxe est directement impliquée dans les conflits religieux et territoriaux qui ravagent l’Europe : la guerre de Trente Ans ; la guerre de Succession d’Autriche ; la guerre de Sept Ans, période d’occupation prussienne.

Le royaume de Prusse

En 1806, allié à Napoléon Ier dans la Confédération du Rhin, Frédéric-Auguste III, devient roi de Saxe sous le nom de Frédéric-Auguste Ier le Juste. Ce rapprochement lui est fatal : le congrès de Vienne, organisé après la chute de Napoléon, divise le royaume, qui revient pour moitié à la Prusse.

Le royaume amputé adhère au Zollverein en 1833, ce qui n’est pas sans effet sur son développement économique. Alliée de l’Autriche durant la guerre austro-prussienne, la Saxe, battue, est contrainte de verser une lourde indemnité financière à la Prusse. Devenue membre de la Confédération de l’Allemagne du Nord, elle est, en 1871, l’un des royaumes constitutifs de l’Empire allemand.

La Saxe au 20ème siècle

En 1918, deux jours avant la reddition allemande à l’issue de la Première Guerre mondiale, une insurrection chasse le roi et instaure la république. Après la Seconde Guerre mondiale, le Land de Saxe, regroupant les districts de Dresde, Leipzig et Karl-Marx-Stadt, est intégré à la République démocratique allemande (RDA). Depuis la réunification de l’Allemagne en 1990, la Saxe reconstituée occupe une grande partie du territoire de l’ancien royaume. © "Saxe" Ecrit par et Encarta.