Carnet Photographique

Les arts graphiques fondés au 17ème siècle


Marquise de Pompadour source Encarta
La Pompadour

Constitué en 1671 avec l’acquisition de la collection Everhard Jabach, le fonds royal du Cabinet des dessins s’enrichit de manière régulière au cours de l’Ancien Régime, grâce à l’arrivée des dessins préparatoires et cartons des peintres du roi — tels Charles Le Brun, Pierre Mignard et Antoine Coypel — et à l’achat, en 1775, de la riche collection de Pierre Jean Mariette. Dans les années 1790, les saisies révolutionnaires doublent le fonds de la collection, qui s’étoffe aux xixe et xxe siècles avec les prestigieuses donations d’His de la Salle, de Gatteaux, de Léon Bonnat, d’Étienne Moreau-Nélaton (1927), d’Arthur Chassériau (1934) et du baron Edmond de Rothschild (1936, 40 000 estampes, près de 3 000 dessins et 500 livres illustrés). Les quelque 130 000 pièces conservées par le département des Arts graphiques — le plus important au monde — nécessitent pour leur conservation une obscurité totale ; elles ne bénéficient donc pas d’une exposition permanente. En revanche, une salle de consultation dans l’aile de Flore est à la disposition du public et des expositions temporaires sont régulièrement proposées.

L'origine des peintures au musée du Louvre


Les œuvres de facture française sont particulièrement nombreuses entre le xve et le xixe siècle, d’autant que les dessins correspondant à la période couverte par le musée d’Orsay (1848-1914) sont conservés au Louvre, bien que sous la direction du musée d’Orsay. Les écoles italienne, allemande et néerlandaise sont également richement représentées.

Le musée est l’écrin de plusieurs enluminures sur parchemin de Jean Fouquet mais également des Pisanello, Andrea Mantegna, Antonio Pollaiolo et Rogier Van der Weyden pour le xve siècle. Des dessins et esquisses d’Albrecht Dürer (notamment la magnifique suite de dessins de femmes de Livonie), du Corrège, de Michel-Ange et du Primatice illustrent particulièrement les arts graphiques du siècle suivant.

Annibal Carrache, Pierre Paul Rubens, Nicolas Poussin, Rembrandt et Charles Le Brun (3 000 cartons et dessins préparatoires) représentent pour leur part la production du xviie siècle. Viennent ensuite Antoine Watteau, Francisco Goya, Quentin de La Tour (de très nombreux portraits dont le Portrait de la Marquise de Pompadour, 1752-1755) et Jean-Baptiste Siméon Chardin (Autoportrait au chevalet, pastel) pour le xviiie siècle. Enfin, le xixe siècle avec Eugène Delacroix (notamment trois des quatre Carnets du Maroc qui nous sont parvenus), Jean Auguste Dominique Ingres (en particulier ses études pour le Bain turc), un riche ensemble de dessins de Jean-François Millet et, depuis peu, une Allégorie de la musique profane, l’un des très rares dessins de Caspar David Friedrich conservé hors d’Allemagne. © "Arts graphiques" . Sources Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site