Carnet Photographique infos Sahara
Canada


Géographie du Sahara

Le Sahara par Carnet Photographique
6/10/15

Le Sahara - une grande région

Le Sahara se subdivise en plusieurs ensembles. L’ouest est une région de plaines couvertes de pierres et de déserts de sable dont l’altitude varie. Mis à part dans les régions côtières, les précipitations sont très rares et l’écoulement des eaux de surface inexistant. Cependant, il existe de nombreuses rivières souterraines, qui proviennent notamment des monts de l’Atlas. De temps en temps, les eaux de ces rivières remontent à la surface et, dans ces oasis irriguées naturellement, les plantes poussent aisément.


Le désert du Sahara
Désert du Sahara

Le sol de cette région du Sahara est fertile et produit d’excellentes récoltes, là où l’irrigation est possible.

Le plateau central du Sahara s’étend sur approximativement 1 600 km suivant une direction nord-ouest sud-est. Le Tanezrouft, dans le sud de l’Algérie, est particulièrement aride. Le plateau lui-même a une altitude qui varie de 600 m à 750 m. Le Hoggar, un massif volcanique, en Algérie, et le Tibesti, aux confins de la Libye, du Niger et du Tchad, ont des sommets qui s’élèvent à plus de 3 000 m (l’Emi Koussi, 3 415 m, plus haut sommet du Sahara, dans le Tibesti, et le Tahat, 2 918 m, dans le Hoggar).
Désert du Sahara. Source Encarta
Précipitations dans le Sahara

Bien que les précipitations soient faibles, plusieurs sommets du Sahara central sont recouverts de neige une partie de l’année.

Le désert Libyque est la région la plus aride du Sahara. Il n’y a pratiquement pas d’humidité et il n’existe que peu d’oasis. Cette région est quasiment dépourvue de toute vie animale et végétale. Le sol se caractérise par ses zones de sable et par ses hautes dunes qui dépassent 100 m de hauteur.

Plus à l’est se situent la vallée du Nil puis la région montagneuse du désert de Nubie. L’irrigation transforme le désert en une terre fertile et cultivable sur une grande partie de la vallée du Nil en Égypte.

"Sahara" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.