Allemagne - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Géographie de l'Allemagne

Allemagne - Carnet Photographique

16/07/16

L'Allemagne - un relief très ancien

Le Mittelgebirge, foyer de la civilisation allemande, est un ensemble complexe de massifs anciens hercyniens, de bassins sédimentaires et de fossés d’effondrement. À l’ouest, le Massif schisteux rhénan, orienté sud-ouest / nord-est, s’élève entre 400 et 800 m d’altitude. Entaillée par le Rhin (« Trouée héroïque ») et ses principaux affluents (Moselle, Lahn), cette moyenne montagne se divise en plusieurs massifs individualisés : l’Eifel (746 m) et le Hunsrück (818 m) à l’ouest, le Taunus (880 m) et le Westerwald (657 m) à l’est, le Sauerland au nord (841 m).

Géographie de l'Allemagne : les monts Métallifères

À l’est, un ensemble de massifs anciens longe la frontière tchèque : l’Erzgebirge (monts Métallifères) au nord, massif cristallin culminant à 1 244 m d’altitude, riche en minerais ; le Fichtelgebirge (forêt du Haut-Palatinat) au centre, culminant à 1 053 m d’altitude ; le Bayerischerwald (Forêt-de-Bavière) et le Böhmerwald (Forêt de Bohême) au sud. Cet ensemble montagneux se prolonge vers l’ouest par le Thüringer Wald (982 m), séparé du bloc cristallin du Harz (1 142 m), plus au nord, par le bassin triasique de Thuringe.

Le centre de l’Allemagne moyenne (Hesse, Basse-Saxe, Westphalie) est constitué de plateaux gréseux faillés (Spessart, Bergland), de petits massifs plissés (Teutoburger Wald) ou volcaniques (Vogelsberg, Rhön), de fossés tectoniques (Vetteravie) et du bassin sédimentaire de Souabe-Franconie.

Le centre de l'Allemagne et l'Allemagne alpine

Les Monts Métallifères en Allemagne Source Encarta
Les Monts Métallifères en Allemagne

Au sud-ouest du pays, le fossé rhénan (entre Mayence et Bâle) est bordé au nord-ouest par le massif gréseux du Hardt (687 m), au nord-est par l’Odenwald (599 m) et à l’est par la plaine de Bade et le massif de la Forêt Noire, qui constituent le pendant de la plaine d’Alsace et des Vosges françaises. Cristallin dans sa partie sud, gréseux dans sa partie nord, ce massif culmine à 1 493 m d’altitude au sommet du Feldberg. Il se prolonge à l’est par les hauts plateaux karstiques du Jura souabe et franconien.

À l’extrême sud du pays, les Alpes allemandes sont précédées par le plateau souabe-bavarois, qui s’étend du lac de Constance à l’Inn. Ce piémont subalpin est parsemé de lacs surcreusés (Ammersee, Chiemsee) et de bourrelets morainiques issus de la dernière glaciation würmienne. L’Allemagne ne possède qu’une étroite frange des Alpes septentrionales. Larges d’une vingtaine de kilomètres seulement, les Alpes allemandes comprennent, d’ouest en est, les Alpes de l’Allgäu (2 645 m au Mädelegabel), composées principalement de grès et de schistes, les Préalpes de Bavière, chaînons de calcaires triasiques et jurassiques culminant à la Zugspitze (2 962 m), et des Préalpes de Salzbourg, dont l’altitude ne dépasse pas 1 700 m."