Carnet Photographique technique photographique Voyage à Paris
Les exploitations forestières et la pêche en France
Carnet Photographique Paris

La forêt française (16 millions d'hectares) est aujourd’hui insuffisamment valorisée et sous-exploitée. Moins de la moitié fait l’objet d’une exploitation rationnelle. Bien que dotée du troisième réseau forestier d’Europe, la France importe massivement du bois (essentiellement des résineux) et de la pâte à papier. Les difficultés d’exploitation sont liées à l’éclatement des structures de propriétés. Un tiers de la forêt est la propriété de l’État et des collectivités territoriales. Sa gestion est assurée par l’Office national des forêts (ONF). Les deux tiers restants relèvent de la propriété privée et sont répartis entre une multitude de petits propriétaires dont les neuf dixièmes possèdent moins de 4 ha. Les trois départements français les plus boisés sont les Landes (65 p. 100 du territoire départemental), le Var (63 p. 100) et les Vosges (53 p. 100). La production de bois de coupe, un secteur d’activité qui occupe directement ou indirectement 500 000 actifs, s’est élevée à 34,4 millions de m³ en 2005. La France exporte des grumes de feuillus. La résine, l’essence de térébenthine et le liège sont également des productions importantes.

La pêche française

La pêche repose sur une flotte de près de 11 000 bateaux employant un peu plus de 15 000 pêcheurs évoluant dans les eaux côtières et en haute mer. En 2002, le total des prises s’est élevé à 597 293 t se répartissant comme suit : 275 627 t de poissons pour une valeur marchande de 627 millions d’euros ; 102 064 t de crustacés et autres coquillages pour une valeur marchande de 231 millions d’euros ; 219 602 t de pêche dite congelée. À ces chiffres, il convient d’ajouter le résultat de la pêche dans la France d’outre-mer, évaluée à près de 25 000 t pour une valeur de 177 millions d’euros. Le colin, la morue, la sole, les langoustines, les coquilles Saint-Jacques ainsi que le thon comptent parmi les prises les plus importantes.

La forêt française
La forêt française. Photo d'E. BUCHOT

La consommation française est évaluée, en 2002, à 29 kilos par an et par personne, ce qui représente un peu plus de 7 p. 100 de la consommation alimentaire française. Les principaux ports de pêche sont Boulogne-sur-Mer, Concarneau et Lorient. Encarta

Recherche personnalisée