Un territoire qui s'étend


Les partis démocrates et républicains pratiquent la même politique d’expansion territoriale et de développement économique par la colonisation progressive des terres, l’achat de territoires (Louisiane, Floride) ou l’usage de la force (Californie). Cantonnée en 1783 à la seule façade atlantique, la jeune nation se lance dans la colonisation de l’Ouest et étend rapidement son territoire, avec la formation de nouveaux États : Vermont (1791), Kentucky (1792), Tennessee (1796), Ohio (1803). En 1803, les États-Unis doublent leur superficie grâce à l’acquisition de la Louisiane occidentale, vendue par la France pour un montant de 15 millions de dollars. Quatorze États, dont la Louisiane (1812), l’Indiana (1816), le Mississippi (1817), l’Illinois (1818) et l’Alabama (1819), sont alors créés. Les États-Unis optent pour la neutralité dans les guerres opposant Napoléon Ier au Royaume-Uni (voir guerres napoléoniennes).

La guerre de 1812


La conquête de l'Ouest
La conquête de l'Ouest

Mais l’obstination du gouvernement britannique à vouloir interdire tout commerce entre les États-Unis et la France provoque la guerre de 1812 (1812-1814, également appelée seconde guerre de l’Indépendance américaine), qui s’achève par le traité de Gand (décembre 1814), ratifié par le Sénat américain le 16 février 1815. Ce conflit crée un fort sentiment nationaliste aux États-Unis et met fin à la prépondérance européenne sur les affaires politiques américaines. Après avoir étendu leur domination sur la Floride, cédée par l’Espagne en 1819, les États-Unis se lancent dans la conquête de l’Ouest. Dès 1804, une expédition américaine, dirigée par Meriwether Lewis et William Clark (voir expédition Lewis et Clark), remonte les affluents occidentaux du Mississippi et atteint la Columbia, qu’elle descend jusqu’à son embouchure sur la côte pacifique. Les États-Unis et le Royaume-Uni revendiquent tous deux la possession du vaste territoire de l’Oregon (actuels États de l’Oregon, de Washington et de l’Idaho). À l’issue d’une longue polémique, le traité du 15 juin 1846 attribue finalement l’Oregon aux États-Unis et fixe définitivement la frontière avec le Canada, de l’ouest des Rocheuses jusqu’au Pacifique, sur le 49e parallèle. Le pays s’étend désormais de l’Atlantique au Pacifique.

Dans le même temps, la colonisation progresse dans le Sud-Ouest. Fondée par des colons américains en 1835-1836 à l’issue d’une révolte victorieuse contre le Mexique, la république du Texas est annexée par les États-Unis en 1845. Cette annexion suscite la colère du Mexique, qui n’a jamais accepté l’indépendance du Texas. Un raid américain en territoire mexicain, mené par le général Zachary Taylor, déclenche la guerre avec le Mexique (1846-1848, connue sous le nom de guerre américano-mexicaine). Celle-ci s’achève par la victoire des États-Unis et le traité de Guadalupe Hidalgo (2 février 1848). Le Mexique doit abandonner aux États-Unis le Texas, la Californie ainsi que les territoires de l’Utah, du Nevada, de l’Arizona et du Nouveau-Mexique. La frontière entre le Texas et le Mexique est établie sur le Rio Grande.

En 1853, l’achat au Mexique d’une bande de territoire, au sud de l’Arizona, fixe définitivement la frontière américano-mexicaine (convention de Gadsden). Cette acquisition met fin à l’expansion des États-Unis vers l’ouest. Composé désormais de 31 États, le pays a triplé sa superficie depuis 1789. Durant toute cette période, les Amérindiens ont été refoulés à l’ouest du Mississippi. Mais, après la guerre de Sécession (1861-1865), ils sont victimes d’une extermination (voir guerres indiennes), et les survivants concentrés dans des réserves. Le gouvernement américain encourage la colonisation des terres nouvelles (Homestead Laws). Celles-ci sont cadastrées, découpées en parcelles égales et vendues à bas prix. L’Ouest devient alors un rêve pour les Américains et suscite un vaste mouvement de migration (« ruée vers l’or » de Californie, en 1849), facilité par le développement des moyens de transports (routes, chemins de fer). La mise en valeur de ces terres lointaines s’accélère avec le rapide accroissement de la main-d’œuvre et les facilités de crédit. "Etats Unis" . Sources utilisées Encarta, Wikipedia et lemonde.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada