Carnet Photographique

Règne de Charles IV


La Liberté par le peintre Delacroix
La Liberté par le peintre Delacroix

Sous le règne de Charles IV (1788-1808), successeur de Charles III, les problèmes de politique étrangère, notamment la Révolution française, acquièrent une place prépondérante. En 1793, après l’exécution de Louis XVI, l’Espagne s’allie aux autres puissances européennes et entre en guerre contre la France. Après l’invasion de la Catalogne par la France révolutionnaire, Charles IV se laisse dominer par Manuel de Godoy, favori de la reine Marie-Louise. Il signe la paix de Bâle dès 1795, puis conclut une alliance avec la France contre la Grande-Bretagne (traité de San Ildefonso, 1796). La suprématie navale britannique a des conséquences désastreuses sur le commerce colonial et, par répercussion, sur l’économie espagnole. La Louisiane est, quant à elle, restituée à la France en 1800.

La révolution française et l'Espagne


L’alliance avec la France est la cause de la destruction de la flotte espagnole, avec la flotte française, à la bataille de Trafalgar en 1805. En mars 1808, le mécontentement de la population espagnole contre Godoy donne lieu à des émeutes. Godoy est destitué et Charles IV abdique en faveur de son fils, Ferdinand. Celui-ci est déposé en mai 1808 par Napoléon qui installe sur le trône d’Espagne son propre frère, Joseph Bonaparte.

Les Espagnols, dans leur majorité, refusent le joug étranger. Une insurrection populaire éclate à Madrid le 2 mai 1808. Durement réprimée par Murat les 2 et 3 mai, elle marque le début de la guerre d’Indépendance. La révolte gagne l’Andalousie et Séville où, dès juin 1808, une junte insurrectionnelle prend la tête de la résistance.

Celle-ci se trouve renforcée dès 1808 par un corps expéditionnaire britannique commandé par Arthur Wellesley, futur duc de Wellington. L’armée française capitule par deux fois, à Bailén en juillet 1808, puis à Sintra, au Portugal, en août 1808, face aux Britanniques. Les Français remportent par la suite de nombreux succès et, en 1810, occupent la quasi-totalité du pays. Mais la résistance acharnée des Espagnols immobilise jusqu’à la fin de l’Empire une partie de la Grande Armée, harcelée par les guérilleros. Après la campagne de Russie, Napoléon tente de se débarrasser de ce fardeau en rendant son trône à Ferdinand VII (traité de Valençay, décembre 1813). Mais après la défaite décisive des Français à Vitoria (21 juin 1813), Wellington franchit les Pyrénées en 1814 et envahit le Sud-Ouest français. L’occupation de l’Espagne par les armées impériales a de graves conséquences outre-mer. Les colonies américaines refusent de reconnaître Joseph Bonaparte pour roi.

Leur loyalisme tourne rapidement au séparatisme, malgré le retour de Ferdinand VII. Les colonies d’Amérique acquièrent tour à tour leur indépendance, grâce notamment à l’action de Simón Bolívar. Dès 1826, l’Empire espagnol d’Amérique n’existe plus, à l’exception de Cuba et de Porto Rico. © "Espagne" avec l'aide d'Encarta et Wikipedia

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède