Arrivée du prince Akihito


Photos du Japon

Le prince Akihito succède à Hirohito, mort en janvier 1989. Il inaugure l’ère Heisei (« le Rétablissement de la paix »), qui pourtant se révèle rapidement être une époque troublée.

En avril 1989, Takeshita démissionne de son poste de Premier ministre, en raison de scandales de corruption et de trafic d’influence. Son successeur Uno Sosuke, impliqué également dans un scandale, démissionne à son tour en juillet et est remplacé par Kaifu Toshiki. Les libéraux-démocrates remportent une victoire décisive aux élections parlementaires de février 1990, et cela bien que la Bourse de Tokyo commence à donner les signes d’un déclin qui se poursuit jusqu’au milieu de l’année 1992 et amène l’indice Nikkei à perdre presque les deux tiers de sa valeur. On a appelé cet événement l’explosion de « l’économie bouillonnante ».

Akihito, 125e empereur du Japon
Akihito, 125e empereur du Japon

Incapable de faire face au malaise économique et ne jouissant pas de la confiance des membres du Parti conservateur, Kaifu est remplacé, à la fin de l’année 1991, par un autre vétéran de la politique, Miyazawa Kiichi, tandis que le Parti socialiste se rebaptise Parti social-démocrate. La législation autorisant la participation des troupes japonaises aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, qui a longtemps été considérée inconstitutionnelle, est finalement adoptée en 1992. Le mariage du prince impérial Naruhito avec une roturière, Owada Masako, au mois de juin 1993, détourne brièvement l’attention du pays des affaires publiques.

Le temps des scandales


Sur un fond de tension persistante avec les États-Unis concernant les excédents commerciaux du Japon, la confiance des Japonais dans leur gouvernement continue à décliner. L’opinion, en effet, éprouve une frustration croissante à voir stagner l’économie japonaise et s’indigne de la corruption générale de ses dirigeants.

En juin 1993, plusieurs libéraux-démocrates, conduits par Hata Tsutomu et Ozawa Ichiro, font sécession pour créer le Nouveau Parti du Japon, donnant ainsi aux partis minoritaires à la Diète la possibilité de s’unir et de provoquer de nouvelles élections parlementaires. Aux élections de juillet, les libéraux-démocrates perdent la majorité, mettant ainsi fin à la domination qu’ils ont exercée sur le pays pendant près de quarante ans. Une fragile coalition « de sept partis » est formée ; les libéraux-démocrates deviennent le principal parti de l’opposition. Hosokawa Morihiro, un ancien libéral-démocrate devenu chef du Nouveau Parti du Japon, est élu à la tête du gouvernement. Ses réformes électorales, qui ont pour objectif principal d’assainir le climat politique, sont promulguées en janvier 1994. Harcelé par des allégations selon lesquelles il aurait accepté de bénéficier d’un prêt illégal en 1982, et sous la pression des efforts qu’il doit déployer pour maintenir dans la coalition les sociaux-démocrates, Hosokawa se retire au début du mois d’avril 1994. La coalition des sept partis choisit alors Hata comme Premier ministre.

Peu après, les sociaux-démocrates se retirent de la coalition, craignant de voir aboutir les efforts de leurs partenaires politiques pour les marginaliser. Hata, sans majorité à la Chambre basse de la Diète, démissionne en juin. Le chef du Parti social-démocrate, Murayama Tomiichi, est élu Premier ministre quelques jours plus tard, selon un accord intervenu entre la coalition et les libéraux-démocrates, ennemis de la veille ; c’est la première configuration politique de gauche à se trouver à la tête du Japon depuis 1948. Les partis réformistes d’opposition se regroupent sous le nom du parti de la Nouvelle Frontière sous la direction de Kaifu Toshiki et la gestion d’Ozawa Ichiro.

Catastrophes naturelles et attentats terroristes au Japon


L’année 1995 ébranle profondément les Japonais. Le 17 janvier, la ville de Kobe est dévastée par un tremblement de terre qui cause la mort de quelque 5 000 personnes et laisse des centaines de milliers de sans-abri. Le 20 mars, le métro de Tokyo est la cible d’une attaque par armes chimiques (gaz sarin). Cet acte de terrorisme tue douze personnes et fait des milliers de blessés. Il déclenche une psychose qui se prolonge plusieurs mois. Des enquêtes menées en direction de la secte religieuse marginale Aum Shinrikyo et de son gourou Asahara Shoko permettent de découvrir des fabriques de produits chimiques et d’armes à feu.

Le procès des membres de la secte Aum en 1996 montre la vulnérabilité du Japon face aux attaques terroristes. Le caractère exceptionnel de cet événement — d’ordinaire les sectes s’autodétruisent et ne projettent pas leur violence à l’extérieur — incite le gouvernement à réformer les lois religieuses et le statut des sectes. C’est oublier la force des organisations religieuses bouddhistes et shinto qui protestent vigoureusement contre ce qu’elles considèrent comme une atteinte aux libertés religieuses ; le statu quo ante demeure donc la loi. De plus, le pays est ébranlé par une prise d’otages à l’ambassade du Japon au Pérou effectuée par les guérilleros du mouvement Tupac Amaru (22 avril 1997). À la même époque, le 25e anniversaire de la restitution des îles Okinawa au Japon, ranime les sentiments anti-américains ; plusieurs manifestations ont lieu dans l’archipel le 14 mai 1997. "Japon" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site