Carnet Photographique

L'économie espagnole, une économie agricole en pleine mutation


Fruits et légumes d'Espagne
Fruits et légumes d'Espagne Photo E. Buchot

Restée longtemps un pays agricole, l’Espagne a connu d’importantes mutations socio-économiques dans le dernier quart du xxe siècle. Elle possède aujourd’hui une économie diversifiée, grâce notamment à la croissance rapide de l’industrie depuis les années 1950 et à l’essor du tourisme. À partir de 1964, une série de plans de développement a contribué à l’expansion économique du pays. Le développement des industries métallurgique et textile, de la construction navale et de l’extraction minière a été privilégié. L’Espagne est devenue en moins de vingt ans une grande puissance industrielle et agricole. Toutefois, c’est du tourisme que le pays tire aujourd’hui le plus de revenus.

Vue d'ensemble de l'agriculture espagnole


L’Espagne est entrée le 1er janvier 1986 dans l’Union européenne (UE). Mais son éloignement des grands foyers industriels européens est un handicap. En 2005, le produit intérieur brut (PIB) s’élevait à 1 124,6 milliards de dollars (contre 161,5 milliards en 1985). Il a connu un taux de croissance moyen de 3,40 p. 100 pour la période 2005. Menant une politique libérale, le gouvernement Aznar a relancé le programme des privatisations, tout en instaurant un plan d’austérité visant à réduire le déficit public. Si la croissance économique a été la plus forte de l’Union européenne en 1997, et si les bons résultats en matière d’inflation et de déficit ont permis à l’Espagne d’être sélectionnée parmi les pays devant intégrer l’Union économique et monétaire en 1999, le chômage reste à un niveau élevé, touchant 11 p. 100 de la population active (le calcul du chômage en Espagne inclut toutes les personnes susceptibles de pouvoir travailler, notamment les étudiants, les femmes au foyer, etc.).

L'agriculture espagnole


Les régions les plus développées sur le plan économique sont les pays asturo-cantabriques, qui bordent l’Atlantique, la Biscaye et les pays de langue catalane (Catalogne, pays valencien).

En 2005, l’agriculture employait 5,3 p. 100 de la population active (contre 18,3 p. 100 en 1985) et fournissait 3,3 p. 100 du PIB (contre 5,9 p. 100 en 1985). Elle reste un secteur important de l’économie nationale. Bien que peu productive, l’agriculture espagnole est aujourd’hui l’une des plus importantes de l’Union européenne. Près de 37 p. 100 des terres sont mises en culture.

Les principales cultures


Elevage et production en Espagne
Elevage d'Espagne. Photo E. Buchot

Les principales cultures sont l’orge (8,3 millions de tonnes), le blé (3,8 millions de tonnes), le maïs (4 millions de tonnes), la betterave à sucre (6,7 millions de tonnes), la pomme de terre (2,6 millions de tonnes en 2005), les légumes primeurs, les fruits, dont le raisin de table, les oranges et les figues, le riz, la vigne, les olives et les cultures industrielles (canne à sucre, tabac, lin). L’Espagne est le premier producteur mondial d’huile d’olive, le troisième producteur mondial de vin (malaga, xérès d’Andalousie, rioja) et le principal exportateur européen d’agrumes et de légumes. L’élevage est une activité importante. Les cheptels ovins (22,7 millions de têtes) et porcins (25,1 millions de têtes) sont les plus importants. L’élevage bovin (6,5 millions de têtes) est insuffisant.

D’importants troupeaux de taureaux sont élevés à proximité de Séville et de Salamanque pour les corridas. Le nord du pays, humide, pratique une polyculture intensive fondée sur l’association de la culture du maïs et de l’élevage bovin. Ces régions s’orientent aujourd’hui vers l’élevage intensif des bovins et vers la production laitière.

L’intérieur du pays, aride, est le domaine de la culture sèche extensive, de faible rendement, vouée aux céréales (Vieille-Castille, Estrémadure) et à la vigne (vignoble de masse de La Manche, vallées du Douro et de l’Èbre, Andalousie). Les provinces méditerranéennes sont le domaine de la culture irriguée, vouée aux légumes, aux fruits et à la riziculture. Entre le delta de l’Èbre et le cap de la Gata, les plaines littorales s’élargissent sous forme d’un glacis alluvial bordé d’une plaine marécageuse. Il en résulte un espace agricole étagé : les collines sèches sont plantées d’oliviers, d’amandiers et de vignes ; le glacis alluvial est le domaine des jardins (primeurs) et des vergers irrigués (agrumes) ; la basse plaine est drainée pour y cultiver le riz. Les plaines irriguées (ou huertas) de Valence, de Murcie et de Catalogne sont les régions les plus productives d’Espagne. L’espace y est aujourd’hui disputé entre l’agriculture, une forte croissance urbaine et un développement considérable du tourisme balnéaire.

L’exploitation forestière ne couvre pas les besoins nationaux en bois d’œuvre et en pâte à papier. La production totale de bois, en 2005, s’élevait à 15,5 millions de m³. Le chêne-liège est la principale ressource forestière de l’Espagne. La pêche est active, avec une production annuelle en 2004 qui avoisine 1,2 million de tonnes. Les principales prises sont le thon, le calmar, le colin, la sardine et l’anchois. Le développement de l’agriculture espagnole est aujourd’hui handicapé par l’archaïsme des structures agraires. La moitié des exploitations ont moins de 5 ha, mais 1,5 p. 100 seulement des exploitations possède 50 p. 100 des terres. © "Espagne" Photos et texte .

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède