Carnet Photographique infos Suède
La culture en Hongrie
Carnet Photographique Hongrie

Les anciens Magyars possèdent une culture païenne florissante qui conserve des accents orientaux dans ses légendes et son folklore artistique et musical. À la suite de leur conversion au christianisme, au xe siècle, les éléments culturels païens et orientaux sont remplacés par des thèmes occidentaux tandis que le latin devient la langue officielle et littéraire. Au cours du xve siècle, des artistes et érudits italiens promeuvent la Renaissance en Hongrie. Au siècle suivant, durant la Réforme, le hongrois remplace le latin.

Aux xviiie et xixe siècles, la Hongrie goûte à son tour au siècle des Lumières et au libéralisme européen occidental. La littérature hongroise connaît alors un relatif développement mais reste méconnue à l’extérieur des frontières du pays. Seul un très petit nombre d’artistes hongrois acquièrent une renommée internationale : la peinture connaît son apogée au cours de la période romantique du xixe siècle. László Moholy-Nagy est un des artistes majeurs du xxe siècle. Sous le joug communiste, le réalisme socialiste domine l’art hongrois.

Sur le plan musical, la culture hongroise est marquée par diverses influences.

L’introduction du christianisme en Hongrie s’accompagne de celle de la musique sacrée occidentale, sous la forme des chants grégoriens. Au xve siècle, un style vocal et instrumental apporté par les Roms en provenance d’Inde se développe. Par ailleurs, la musique populaire hongroise adopte les harmonies orientales telles que la construction de mélodie par mode ou gamme, propres aux Turcs qui envahissent le pays aux xvie et xviie siècles.

Aux xviie et xviiie siècles, les cours princières telle celle du prince Nicholas Esterhazy, à Eisenstadt, possèdent souvent leurs propres compagnies d’opéra et de théâtre qui emploient des musiciens étrangers. L’exemple le plus connu est celui du compositeur autrichien Joseph Haydn qui a travaillé pendant trente ans au service de la famille Esterhazy.

Habitation traditionnelle en Hongrie
Habitat traditionnel en Hongrie. Encarta
Le xixe siècle voit l’émergence du premier compositeur local, Ferenc Erkel, qui compose l’hymne national et le premier opéra hongrois. Le compositeur et pianiste Franz Liszt passe le plus clair de son temps dans d’autres pays. Tout comme Erkel, Ernst von Dohnányi est très influencé par les compositeurs allemands. La musique allemande continue d’exercer une grande influence sur la musique hongroise jusqu’à ce que Béla Bartók et Zoltán Kodály parviennent à une notoriété internationale. À partir de 1905, Bartók et Kodály collectent et éditent des milliers de thèmes du folklore hongrois et les intègrent à leurs œuvres. À la fin des années 1950, les jeunes compositeurs commencent à dédaigner cette musique folklorique pour explorer des approches plus modernes de la composition. "Hongrie" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008 http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés
Recherche personnalisée