Suède - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Carte geographique de Scandinavie

Scandinavie - Carnet Photographique

15/07/16

La Scandinavie - carte et géographie

Scandinavie, région du nord de l'Europe comprenant la Norvège et la Suède, le Danemark, l’Islande et la Finlande. Si la Norvège, la Suède et le Danemark partagent des caractéristiques historiques, culturelles et linguistiques, seule la langue pratiquée en Islande (l’islandais) rattache ce pays à la Scandinavie ; la Finlande pour sa part, sans affinité linguistique avec les autres pays scandinaves, appartient néanmoins à la péninsule Scandinave (qui s’étend de la presqu’île de Kola, en Russie, au Jutland, au Danemark). Situés au-dessus du 54e parallèle (et pour l’essentiel au-dessus du 60e parallèle), les pays scandinaves connaissent des conditions climatiques rudes, parfois extrêmes (notamment au-dessus du cercle polaire Arctique, où les températures peuvent atteindre -50°degrés).

Carte géographique de Scandinavie

Carte géographique de la Scandinavie
Carte de la Scandinavie. Encarta

Comment définir la Scandinavie ?

Les pays scandinaves se rassemblent au nord de l'Europe ; ils sont formés en grande partie par l'énorme péninsule scandinave, qui comprend la Suède et la Norvège et que prolonge au sud le Danemark. Des îles plus ou moins lointaines leur sont rattachées : l'Islande qui constitue le quatrième État scandinave, le Svalbard (dont l'archipel du Spitzberg) et les Fär Ö (ou Féroé) qui dépendent respectivement de la Norvège et du Danemark.

Bien que ne faisant pas partie des pays scandinaves, avec lesquels elle n'a que des liens économiques limités, la Finlande forme avec la Norvège et la Suède une même entité géographique, la Fenno-Scandie, tandis que le Danemark peut être considéré du point de vue physique comme l'appendice septentrional de la plaine germano-polonaise. Tous ces pays, luttant contre le handicap commun d'une latitude élevée, ont réussi à tirer parti de leurs ressources et à s'industrialiser. Ils ont tendance à se rapprocher tout en gardant leur indépendance politique. L'unité substantielle des anciennes civilisations scandinaves résulte d'abord de la communauté linguistique. Les différents rameaux de la branche nordique du germanique sont en effet restés très proches les uns des autres jusqu'au XIe siècle au moins ; l'intercompréhension était si aisée qu'un seul nom les désignait, dönsk tunga, « langue danoise », ou norrön tunga, « langue norroise ».

Dans les autres domaines, l'évolution n'a longtemps apporté que des nuances : institutions et cadres économiques et sociaux sont encore au XIIe siècle extrêmement voisins dans les trois royaumes ; même les colonies d'outre-mer ne s'en écartent encore que de peu. D'un pays à l'autre, hommes et idées ont toujours circulé abondamment, mais les milieux géographiques diffèrent profondément et les orientations politiques ont divergé de plus en plus à partir de l'âge des Vikings. À propos de chaque phénomène, il faut donc envisager à la fois les aspects communs et les particularités propres à chaque région. © Sources utilisées : Encarta et le monde.