Carnets de voyages Turin - Carnet Photographique



Carnet de voyage à Turin

Voyager à travers le monde
28/12/16

Images de Turin

Voyage à Turin

Il est samedi matin, 7h30 et je suis à l'aéroport de Roissy. Je pars pour un week end à Turin en Italie du nord aux pieds des Alpes. Je connais Turin par son club de foot, la Juventus. Comme d'habitude, je n'ai pas souhaité regarder les photos de la ville avant mon départ. Je souhaite me laisser surprendre ou décevoir. Cela fait partie du voyage.

L'avion est prêt. C'est un jet Avro RJ85 de la filiale Air France. Il est tout petit. 95 sièges. Je suis installé confortablement. Nous décollons. Le jour se lève peu à peu.


Le vol est court. Un tout petit plus d'une heure. Nous survolons les Alpes. Quelle merveille. Le ciel est dégagée, la lumière chaude, la brume absente. Les sommets sont enneigés. Nous armorçons notre descente au dessus des Alpes. J'ai l'impression de toucher les montagnes. Les lacs glaciaires sont d'un bleu intense, les vallées d'un blanc maculé. C'est tout simplement merveilleux. J'ai déjà survolé les Alpes, mais jamais je n'ai vu un si beau

Gare centrale de Turin
Gare de Turin. Photo E. Buchot

paysage. Nous devons être à 6000 mètres de haut. Cette faible hauteur permet de découvrir les montagnes avec une très grande finesse.

Me voilà à Turin. Il fait bon. Je prends un train pour rejoindre le centre ville où est situé l'hôtel. Je suis le seul touriste. Quelques 10 minutes plus tard, le convoi s'arrête dans une petite gare. Terminus. La ligne n'est pas finie. A ne pas vouloir lire les guides avant, ça devait arriver. Je ne suis pas du tout dans le centre de Turin, mais dans la banlieue. Un bus attend des voyageurs à la sortie de la gare. Je m'assure qu'il se rend bien en centre ville et prend place. Aucune indication sur le trajet. Je ne sais pas où m'arrêter. La seule information en ma possession : mon hôtel est à proximité de la gare centrale de Turin.

Quelques touristes montent au fur et à mesure des arrêts. Nous passons sur une grande place. Je vois une station de metro. Je descends du bus et m'engouffre sous terre. Je parviens à regagner l'hôtel.

Il y avait bien plus simple pour regagner le centre ville au départ de l'aéroport : le bus. 20 minutes suffisent. C'est direct. Je le saurai pour le retour.

Immeuble italien
Immeuble italien. Photo E. Buchot

Je pose mes affaires à l'hôtel. La chambre est spacieuse, mais vieillotte. La tapisserie est sombre, couleur verte. La moquette a un aspect marron. Je ne passerai pas beaucoup de temps dans cette chambre. Trop déprimant.

Je mets mon sac photo sur les épaules et part à la découverte de Turin. Il est 11H30 passée. Je me suis levé tôt et mon ventre crie famine. Je veux des frites pour bien me caler. Je trouve une chaine de restauration rapide après avoir marché plus d'une heure. La salle de restaurant est en sous sol. Un vieux carrelage recouvre le sol. Il est cassé par endroit. Les murs sont verts. La lumière est blafarde. Les tables sont installées tout le long de la grande pièce. Des jeunes son attablés. C'est bruyant. Je mange rapidement. Le lieu me met mal à l'aise. Poursuite du voyage à Turin © Ecrit par


Photos des villes et pays visités