Carnet voyage à Munich - Carnet Photographique



Carnet de voyage à Munich

Le voyage en images pour le plaisir
3/10/15

Départ pour Munich

Il est vendredi soir, comme à chaque fois lorsque je pars en week end. Aujourd'hui, destination Munich. Sur les forums et les guides j'ai pu lire qu'il s'agissait d'une des plus belles villes d'Allemagne, 2ème destination touristique du pays après Berlin. Je n'allais pas être déçu.

Il est 18h30 et j'arrive à l'aéroport de Roissy. Le vol est prévu pour 20 heures. Le temps de passer les contrôles et j'attends en musique l'A320. 1 heure 10 de vol programmé. Le ciel est un peu nuageux. Enfin, nous embarquons. L'avion est plein. Décollage agréable, un virage à 180° et nous partons vers Munich, vers l'Est. L'avion évite de gros nuages, quelques turbulences ; nous frolons les nuages. La proximité avec les cumulus donne une sensation de vitesse. La nuit arrive peu à peu. Je ne vois plus rien. L'avion traverse une épaisse couche nuageuse. Ca secoue suffisament pour avoir quelques appréhensions. Atterrissage rapide et sec. Je pose les pieds sur le sol allemand.


Arrivée à l'hôtel de Munich

L'aéroport de Munich est immense. De très longs tapis roulants (bien pratiques d'ailleurs) me conduisent à la gare souterraine. La signalétique est parfaite. Un ticket en poche et j'emprunte le train S-Banh qui me transporte directement au centre ville, à la gare centrale. L'hôtel doit être à côté. Un monde fou déambule dans la gare. Il est 22 heures passées. De nombreux jeunes

Photo de Munich
Photo de Munich. Photo E. Buchot

boivent la bière locale, d'autres fument. Ca zone pas mal dans cet endroit. Je sors de la gare et découvre de grandes rues mal éclairées. Tout est sombre. Des groupes de jeunes fument et boivent devant des pubs ; certains rient aux éclats. Au bout de 10 minutes de marche, je suis perdu. Impossible de trouver l'hotel. En fait je comprendrais plus tard que je suis passer juste à côté. Mais étant très mal éclairé il était quasiment impossible de le voir. Je demande ma route à un passant. Et tout spontanément, il me conduit jusqu'à l'hôtel. Jamais vu pareil accueil. Je prends possession de la chambre. Elle est toute en longueur, avec un côté un peu sinistre et vieillot. Je suis quelque peu fatigué et enfin de je tombe dans les bras de morphée.

1ère journée à Munich

Il est 6h30 du matin. Après un bon petit déjeuner, une carte de la ville offerte par l'hôtel, me voilà à découvrir les rues de Munich. Il fait bon. Le ciel est bleu. Autant en profiter, la météo annonce de gros nuages et des gouttes de pluie dans la journée. Les rues sont vides et calmes. Je passe devant la gare. Batiment moderne, sans réellement d'intérêt. Je me dirige vers le centre historique de Munich. J'emprunte la rue Prielmayrstrasse. De beaux monuments bordent l'avenue. Ils sont baignés par le soleil. Les contrastes entre les pierres blanches et rouges sont saisissants. Il s'agit de l'Oberlandesgericht (tribunal régional de Munich).

Après quelques photos, je me dirige vers une grande place : München Karlsplatz‎. De la verdure, le tramway, une fontaine et des immeubles aux tons clairs qui l'entourent. Si en ce début de matinée, la place est déserte, il n'en sera pas de même dans l'après-midi.


Le centre historique de Munich

Je passe sous une arche (Karlstor). Elle est considérée comme l'une des plus belles portes de Munich. Surmontée de créneaux comme sur les murs d'enceinte d'un chateau, elle m'ouvre le chemin vers la vieille ville de Munich.

Les rues sont piétonnes. Quel bonheur pour un touriste. Les immeubles sont de tailles modestes, 4 ou 5 étages au plus. Sur la gauche de la rue se dresse la superbe façade blanche de l'église Saint Michel. En poursuivant mon chemin, la rue se fait plus sineuse. Puis, en levant les yeux vers le ciel, les 2 grandes tours de la cathédrale Notre Dame de Munich se dressent fièrement.

Notre Dame de Munich

La cathédrale Notre Dame de Munich

Je prends une rue sur la gauche. Tout le quartier est en travaux. Dommage. En fait, de façon suprenante, il y a très peu de recul pour observer la cathédrale. Je rentre directement à l'intérieur de l'édifice. Je n'en crois pas mes yeux. L'église est splendide. Une très grande sobriété la caractérise. La hauteur sous voute est impressionnante. La nef d'un blanc éclatant est lumineuse. Un immene Christ en croix est suspendu au milieu de l'allée centrale. Je suis seul. Je ne bouge plus et admire. Une partie de la catéhdrale a été détruite pendant la guerre et reconstruite. L'église a gagné en simplicité.

Notre Dame de Munich. Photo E. Buchot
Des rayons de lumières traversent l'église. Une odeur d'encens remplit mes narines. Une atmosphère mystique règne autour de l'autel baigné par la lumière douce du matin. Je reste à un long moment à contempler cette église. Suite du carnet de voyage à Munich. © Ecrit par

Photos des pays et villes visités