Carnet de voyage Corée du sud - Carnet Photographique



Carnet de voyage à Busan - Corée du Sud

Partir en Corée du sud
3/10/15

Visite de la région de Busan

La région de Busan est très prisée par les touristes japonais. Je croise deux jeunes filles qui me font un grand sourire. Elles me demandent si je suis espagnol. Je leur indique que je viens de Paris. Leur visage s’éclaire et leurs yeux pétillent. « Furansu !! » ; je rigole. Elles ne parlent quasiment pas anglais. Elles sont toute heureuses d’avoir croisé un parisien en Corée du sud. Cela valait bien une rencontre.

Il est 7h30 du matin. Je pars découvrir des temples dans les environs de Busan. J’emprunte un bus qui me conduit dans les montagnes. La végétation est riche ; les arbres sont toujours nus. Je perçois les prémices du printemps en Corée du sud.


J’emprunte un long chemin qui monte à travers les arbres. Je suis accueilli par un grand panneau publicitaire. Une publicité pour un masque de casque audio. Un enfant moine rie aux éclats, un casque sur les oreilles. Les coréens ne perdent pas le nord.

Je croise peu de touristes. Peu à peu la forêt s’éclaircit. Une succession de temples me tendent leur bras.

Publicité coréenne
Publicité coréenne. Photo E. Buchot

Faits de bois et de couleurs chaudes, ils sont splendides. Une petite porte s’ouvre. Des chants s’échappent. La sérénité et le calme envahissent les lieux. Une vieille femme me regarde. Elle s’approche de moi et me propose un Bounty comme bonjour. Vraiment trop mignon. Elle entrouvre la porte en bois d’un des temples. Elle me permet de pénétrer un peu dans l’intimité religieuse du peuple coréen.

D’immenses pins de Corée montent hauts dans le ciel. Ils embrassent les vieilles bâtisses. Un chemin fait de pierres plates part dans les hauteurs de la montagne. Une rivière au fin filet se faufile.

Je monte peu à peu. Les arbres sont nombreux ; sans feuilles. Je croise quelques randonneurs. Un petit signe de la tête comme signe de reconnaissance. A droite, une pancarte en bois indique le nom d’un temple. Je suis cette route. Je suis seul. J’entends quelques oiseaux. J’aperçois au milieu de la forêt un mur de pierres couvert de tuiles colorées. Je passe une porte en bois et découvre un temple bouddhiste absolument splendide. Je m’arrête, regarde et écoute. Quelques clochettes s’entrechoquent.
Temple à Busan en Corée
Temple à Busan. Photo E. Buchot

Des chants montent du temple principal. Je suis conquis par tant de calme et de beauté. Un moine s’approche et me propose de venir découvrir une grande cloche située à l’arrière du complexe. Nous marchons tranquillement puis arrivé au but, il me laisse. Je repense alors aux paroles de Dom Cyril, Père maître des novices de la Grande Chartreuse qui me disait un jour : « assis toi, regardes et prends conscience du temps présent. Sens toi existé.» Je suis là, et prends conscience de ce que je vis. Je suis resté longtemps à écouter le vent, le silence et les chants.

Il est temps de reprendre contact avec l’autre réalité des lieux et de Busan. Je redescends de la montagne et retrouve la vie urbaine trépidante de Busan.

Poursuite du voyage en Corée © Ecrit par


Photos des villes et pays visités