Carnets de voyages à Brême - Carnet Photographique



Carnet de voyage à Brême

Voyager à travers le monde
3/10/15

Week end à Brême

Vendredi soir. Il est 19h30 à l’aéroport de Roissy et je pars aujourd’hui pour un week end à Brême en Allemagne. J’ai découvert l’Allemagne grâce à la ville de Hambourg. Lors de ce séjour j’avais entendu parler de la ville de Brême et de son centre historique restauré. Malgré les destructions de la 2nde guerre mondiale, le peuple allemand a su redonner une grande beauté à ses villes.

Comme à chaque fois, j’emprunte un avion de la filiale d’Air France. Un jet de 75 places. Nous décollons. Le temps de vol est court : 1h15. Je n’aperçois que les lumières des villes dans la nuit. J’atterris tout en douceur à Brême.


L’aéroport est petit ; même familial. Un tramway me conduit en centre ville. A peine 15 minutes. Pratique et confortable. Je m’endors. Samedi matin. 6h30. Réveil tonique. Je regarde par la fenêtre ; des nuages, mais il ne pleut pas. Je prends mon sac photo et je débute mes déambulations dans les rues de Brême. Je suis place de la gare. Les rues sont encore désertes.

Moulin de Brême
Moulin de la ville de Brême. Photo E. Buchot

Quelques tramways très modernes circulent. Je ne suis pas dans l’hyper centre. Les constructions sont modernes, sans réellement d’harmonie architecturale. De hauts immeubles bigarrés côtoient des petites bâtisses. Je franchis un petit pont. Sur ma droite, un parterre de fleurs rouges. Les rayons du soleil traversent les nuages. Le champs de fleurs s’illumine. Un moulin à vent donne au paysage un esprit bucolique. Quelques touristes s’arrêtent et admirent la scène.

Le Rathaus de Brême

Je reprends ma route. J’emprunte une rue piétonne. J’approche du centre historique de la ville de Brême. Je suis émerveillé par la vieille ville.

Malgré les destructions de la seconde guerre mondiale, la ville a été reconstruction dans le plus pure style allemand. J’arrive sur une grande place piétonne. Le rathaus de Brême se dresse fièrement. J’ai lu que c’était l’un des plus beaux d’Allemagne. N’ayant pas de point de comparaison, je peux simplement écrire qu’il est splendide. Il est constitué de petites vitres colorées. Impossible de voir à l’intérieur. Des arcades soutiennent l’ensemble.

Rathaus de Brême
Rathaus de Brême. Photo E. Buchot

Des touristes, sans doute fatigués de leurs promenades, sont assis sur des bancs de pierres. Ils regardent la vie quotidienne à Brême. Je fais de même. La place qui fait face au Rathaus semble un point de rendez vous. Lieu de retrouvailles.

La cathédrale de Brême - Saint Pierre

Sur un angle de la grand place, la cathédrale Saint Pierre de Brême. Un joyau gothique. Il est 10 heures, les cloches sonnent. Moment magique. Le son, très rond, remplit l’espace. Deux grands et hauts clochers dominent les lieux. Leurs toits de couleur verte sont en harmonie avec le reste de la place. Je pousse la petite porte d’entrée sur la droite de l’église. Je rentre dans une cathédrale réellement extraordinaire. Beaucoup de couleurs et une architecture très fine. La voute est agrémentée de motifs géométriques aux tons orangés et rouges.


Aucun bruit à l’intérieur. Je marche tout doucement, les yeux ne sachant plus où regarder. J’approche de l’autel. Quelques marches à gravir. Je me retourne et la cathédrale m’offre sa plus belle robe. Je reste alors plusieurs minutes à contempler les lieux. Poursuite du voyage à Brême © Ecrit par
Photos des pays et villes visités