Elections de 1999


Les photos d'Autriche

Aux élections législatives d’octobre 1999, le FPÖ, avec 26,9 p. 100 des suffrages, devance légèrement les conservateurs de l’ÖVP (415 suffrages de moins) et s’affirme comme la deuxième force politique du pays après les socialistes du SPÖ (33,1 p. 100 des suffrages). Menée par le conservateur Wolfgang Schüssel, la coalition gouvernementale conservateurs-extrême droite, à laquelle ne participe pas Jörg Haider, est investie par le président de la République Thomas Klestil en février 2000. Cette coalition, critiquée au sein même de l’Autriche, est réprouvée par les quatorze membres restants de l’Union européenne (UE), qui suspendent leurs relations officielles avec Vienne, tandis que les États-Unis réduisent les leurs, et lui imposent des sanctions bilatérales.

Wolfgang Schüssel en Autriche
Wolfgang Schüssel en Autriche

Succédant à Viktor Klima, Alfred Gusenbauer prend la tête du SPÖ à la fin avril. Après trente ans au pouvoir (dont treize en coalition avec les conservateurs), ce parti en pleine crise se retrouve dans l’opposition. De son côté, Jörg Haider quitte la présidence du FPÖ en mai 2000, assumée dès lors par la vice-chancelière Suzanne Riess-Passer, sa plus fidèle alliée. Tandis qu’au sein de l’UE s’opposent partisans de la fermeté et partisans d’une normalisation des rapports avec l’Autriche, Haider évoque un retrait de son pays de l’UE si cette dernière ne lève pas ses sanctions, menace qui embarrasse les conservateurs restés fidèles aux engagements communautaires.

Les relations avec l’Union européenne finissent par se normaliser et, en septembre 2000, les sanctions sont levées. Sur le plan intérieur, les manifestations d’hostilité au nouveau gouvernement s’essoufflent au cours de l’année 2000, mais le FPÖ enregistre plusieurs revers électoraux, notamment lors des élections dans les États de Styrie et du Burgenland en 2001 et surtout en mars 2001 lors des élections municipales à Vienne.

Ayant mené personnellement campagne sur des thèmes xénophobes, Jörg Haider voit en effet son parti passer de 27,9 p. 100 en 1996 à 20,16 p. 100, tandis que le SPÖ retrouve la majorité absolue dans la capitale autrichienne. Cette série de revers fragilise la coalition gouvernementale, critiquée aussi pour sa politique libérale en matière économique, et répressive en matière de délinquance (notamment en ce qui concerne les toxicomanes).

Le 1er janvier 2002, l’euro est mis en circulation avec succès en Autriche, de même que dans les onze autres pays de l’Union européenne qui l’ont adopté comme monnaie unique.

À la suite de divergences politiques internes au FPÖ, se traduisant par la démission de la vice-chancelière Suzanne Riess-Passer et par celle du ministre des Finances, le chancelier Wolfgang Schüssel dissout le gouvernement et convoque des élections législatives anticipées en novembre 2002. Les conservateurs de l’ÖVP en sortent largement vainqueurs avec 42,3 p. 100 des suffrages (+ 16) — ils sont en tête du scrutin pour la première fois depuis 1966 —, devant les sociaux-démocrates du SPÖ qui en recueillent 36,5 p. 100. L’ÖVP réussit ainsi à reconquérir une large partie des électeurs du FPÖ (- 16) qui descend à 10 p. 100 tandis que les Verts obtiennent 9,5 p. 100 des suffrages. Mais, après trois mois de négociations avec le SPÖ puis les Verts, le chancelier sortant est finalement amené à se tourner à nouveau vers le FPÖ avec lequel il trouve un accord le 28 février 2003. La coalition ÖVP-FPÖ est donc reconduite, l’ÖVP détenant 11 ministères et secrétaires d’État contre 6 pour le FPÖ.

L’ÖVP essuie cependant plusieurs échecs aux scrutins électoraux suivants. Lors de l’élection présidentielle d’avril 2004, la candidate de la coalition au pouvoir et ministre des Affaires étrangères, Benita Ferrero-Waldner, est battue par le candidat du Parti social-démocrate, Heinz Fischer, qui remporte 52,4 p. 100 des suffrages. Lors des élections européennes du mois de juin suivant, l’ÖVP est également devancé par les sociaux-démocrates (33,45 p. 100 des suffrages et 7 sièges sur 18 pour le SPÖ et 32,66 p. 100 des suffrages et 6 sièges pour l’ÖVP), tandis que le FPÖ obtient son résultat le plus faible au niveau national depuis 1983. Au mois de mai 2005, le Nationalrat et le Bundesrat ratifient le traité établissant une Constitution pour l’Europe, mais l’incertitude quant à l’avenir du texte constitutionnel prévaut dans la mesure où quelques jours plus tard les référendums organisés en France et aux Pays-Bas sont négatifs. C’est dans ce contexte que l’Autriche assure la présidence de l’Union européenne, à compter du 1er janvier 2006.

La chancellerie d’Alfred Gusenbauer (2007- )


Les élections législatives d’octobre 2006 sont marquées par l’échec inattendu des conservateurs, qui obtiennent 34,22 p. 100 des suffrages (en recul de 13 sièges) et sont devancés par les sociaux-démocrates qui totalisent 35,71 p. 100 des suffrages. L’extrême droite, divisée depuis 2005 entre les partisans de Jörg Haider, réunis au sein d’un nouveau parti, l’Alliance pour l’avenir de l’Autriche (BZÖ), et le FPÖ, radicalisé sous l’impulsion de Heinz-Christian Strache, totalise 15,41 p. 100 des voix, mais c’est la frange la plus extrême qui l’emporte (11,21 p. 100 des voix pour le FPÖ). Les Verts se maintiennent avec 9,47 p. 100 des suffrages. Dans ces conditions, aucune majorité de gouvernement ne se dégage des urnes et des négociations en vue de la mise en place d’une grande coalition ÖVP-SPÖ se déroulent laborieusement jusqu’à la nomination au poste de chancelier du leader du SPÖ, Alfred Gusenbauer, en janvier 2007, assisté d’un vice-chancelier conservateur. "Autriche" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède